Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée égyptienne reprend le pouvoir

Al-Sissi se présentera à l’élection présidentielle




L’armée  égyptienne  reprend  le pouvoir
L'armée égyptienne a appelé lundi son chef, Abdel Fattah Al-Sissi, architecte de la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en juillet, à répondre à l'"appel du peuple" en se présentant à l'élection présidentielle.
Cet appel, lancé par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) dans un communiqué lu à la télévision entre deux clips vidéo à la gloire de l'armée et de la police, a levé les dernières ambiguïtés sur les ambitions du nouvel homme fort du pays.
Prudents, les Etats-Unis sont restés lundi évasifs sur la perspective de le voir briguer la présidence, mais ont souhaité que les autorités égyptiennes respectent à l'avenir "l'équilibre des pouvoirs".
Dimanche, Adly Mansour, nommé président par intérim par le maréchal Sissi le 3 juillet, le jour même de la destitution de M. Morsi, marquait une première étape en annonçant que la présidentielle se tiendrait avant les législatives et ce dans les trois mois à venir. Ce calendrier semble taillé sur mesure pour que le maréchal Sissi, de loin l'homme le plus populaire du pays, non seulement l'emporte aisément mais s'assure aussi une majorité au Parlement, selon les experts.
Lundi, le président Mansour n'avait plus qu'à promouvoir Sissi maréchal, le plus haut grade de l'armée, un titre présenté par les experts et son entourage comme un hommage appuyé et un "au revoir" de l'armée à son héros.
Quelques heures après, le haut-commandement de l'armée se réunissait, sous la présidence de M. Sissi, et publiait un communiqué estimant que "la confiance populaire donnée au maréchal Sissi est un appel auquel il faut répondre". A quoi, le maréchal répondait, selon le texte, en remerciant le commandement militaire de lui avoir donné "le droit de répondre à l'appel du devoir".
Un haut-gradé a indiqué à l'AFP que le maréchal Sissi allait sous quelques jours quitter ses fonctions au sein de l'armée, la Constitution interdisant à un militaire de postuler pour la magistrature suprême. "Ensuite, il va préparer un programme" à appliquer s'il est élu, pour "unir le peuple, restaurer la sécurité et la position internationale de l'Egypte".
Secouée depuis trois ans par des crises à répétition et déserté par les touristes, l'Egypte est depuis juillet prise dans l'engrenage de la violence, les attentats contre les forces de l'ordre sont désormais quasi-quotidiens et la répression des pro-Morsi a fait plus de 1.000 morts.
Samedi, lors des célébrations du troisième anniversaire de la "révolution", une cinquantaine de personnes ont été tuées lors de heurts entre manifestants et forces de l'ordre, l'ONU rappelant les forces de sécurité à "leur devoir de respecter le droit de manifester pacifiquement". En outre, des milliers d'islamistes ont été arrêtés, dont la quasi-totalité de la direction des Frères musulmans, l'influente confrérie de M. Morsi qui avait remporté toutes les élections depuis la révolte de 2011.

AFP
Mercredi 29 Janvier 2014

Lu 123 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs