Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée d’occupation israélienne mène des frappes aériennes contre la bande de Gaza

L’ONU se dit "inquiète" et appelle toutes les parties "au maximum de retenue pour éviter tout risque d'escalade".




L’armée d’occupation israélienne mène des frappes aériennes contre la bande de Gaza
L'armée israélienne a mené de nouvelles frappes aériennes contre la bande de Gaza dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant quatre blessés, alors que le territoire palestinien est en proie à un accès de tensions, ont indiqué des sources israéliennes et palestiniennes.
Selon des sources médicales à Gaza, un raid mené dans le quartier d'al-Zeytoun, dans le sud-est de la ville de Gaza a fait quatre blessés dans une même famille, trois enfants et un homme âgé de 65 ans, hospitalisés pour des blessures "légères à moyennes".
Ce raid a visé un garage automobile, a relaté à l'AFP son propriétaire Hassan Hassanen, qui a assuré que les véhicules ayant pris feu n'étaient "pas utilisés par la sécurité (du Hamas)" mais servaient "aux travaux immobiliers et de reconstruction".
L'armée israélienne a indiqué que seul le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, était visé par les raids. Mais le ministère de l'Intérieur du Hamas a annoncé que deux missiles avaient visé une base d'entraînement des brigades al-Qods, la branche armée du Jihad islamique, la seconde force islamiste dans les Territoires palestiniens, dans le nord de la bande de Gaza, provoquant des dégâts mais sans faire de blessés.
L'armée israélienne avait déjà indiqué avoir conduit des frappes aériennes mercredi sur cinq positions du Hamas dans le sud de Gaza après un accès de fièvre aux frontières du territoire ayant connu trois guerres entre 2008 et 2014.
Depuis mercredi, des soldats israéliens opérant le long de la barrière de sécurité israélienne qui enferme hermétiquement le territoire ont été visés par des tirs répétés de mortier et de roquettes, a rapporté l'armée israélienne. Des soldats ont encore été visés par des tirs de mortier dans la nuit, selon elle.
Les tout premiers incidents ont commencé mardi par des tirs contre un groupe de soldats israéliens avant de s'intensifier mercredi. La riposte israélienne a commencé par des tirs de char, avant les raids aériens.
Le secteur israélien autour de Nahal Oz a été déclaré "zone militaire fermée", apparamment pour la première fois depuis la guerre de 2014.
Ces incidents sont parmi les plus sérieux depuis le cessez-le-feu tendu observé depuis près de deux ans par Israël et les groupes armés palestiniens.
Israéliens et Palestiniens se sont livré en juillet-août 2014 la plus longue et la plus dévastatrice des trois guerres dans la bande de Gaza depuis 2008. Elle a provoqué la mort de 2.251 personnes, majoritairement des civils, côté palestinien, selon l'ONU, et 73, dont 67 soldats, côté israélien.
Ce cessez-le-feu a été sporadiquement remis en cause par des tirs de roquettes de Gaza vers Israël, généralement attribués à des groupes armés contestant l'autorité du Hamas qui, lui, trouverait pour le moment un intérêt à maintenir la trêve. Israël répond à ces tirs en frappant des positions du Hamas, qu'il dit tenir pour responsable de la sécurité sur le territoire qu'il contrôle depuis 2007.
Un porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, a de son côté appelé jeudi matin "toutes les parties concernées à prendre leurs responsabilités pour faire cesser cette offensive", dans une allusion aux Egyptiens, qui ont parrainé les discussions ayant mené à la trêve en 2014.
Les brigades Qassam, la branche armée du Hamas, ont prévenu mercredi soir dans un communiqué qu'elles ne "permettront pas que se poursuive l'offensive sioniste sur la bande de Gaza".
L'envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient, Nickolay Mladenov, s'est dit "inquiet", appelant toutes les parties "au maximum de retenue pour éviter tout risque d'escalade".

Vendredi 6 Mai 2016

Lu 376 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs