Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'apport des écrivains marocains d'expression espagnole à la littérature mondiale mis en exergue à Fès




Des universitaires et chercheurs ont souligné, mercredi à Fès, l'apport des écrivains marocains d'expression espagnole à la littérature mondiale et au dialogue des civilisations, contribuant ainsi au rayonnement du Maroc au-delà des frontières.
Intervenant lors d'une rencontre organisée par l’Institut Cervantes de Fès sous le thème '’La littérature marocaine en langue espagnole’’, les intervenants ont relevé que les écrivains marocains, dont plusieurs ont pu obtenir de prestigieux prix littéraires, contribuent à jeter des ponts de dialogue civilisationnel et intellectuel d'autant plus qu'ils commencent à avoir un lectorat en Espagne et dans d’autres pays étrangers, à la faveur de la diversité de leurs thèmes.
Les écrivains marocains d'expression espagnole, à travers leurs travaux, transcendent désormais le côté superficiel de la littérature pour évoquer différentes thématiques intéressant la société comme la justice sociale, la diversité culturelle, la mémoire et les droits de l'Homme, ont constaté plusieurs participants à cette rencontre. Ces hommes et femmes de lettres commencent à traiter des sujets diversifiés axés notamment sur des problématiques sociales dont l’émigration et la contrebande, ont-ils expliqué, relevant que d’autres thèmes sont également abordés dans des contes, des romans, des poèmes ainsi que des essais et des anthologies.
Pour le directeur et coordinateur général des centres Cervantes au Maroc, Javier Galván Guijo, cette rencontre culturelle est une occasion pour les chercheurs d’étudier la naissance, l’évolution et l’état actuel de la littérature espagnole, dans la perspective de mener des réflexions sur la création littéraire marocaine d’expression espagnole, ainsi que sur les mécanismes de cette littérature. Convaincu que la culture reste un moyen efficient pour cultiver l’esprit d’ouverture, de fraternité, de tolérance et de paix, il a relevé que les Marocains, vu la position stratégique du Royaume au carrefour des cultures et civilisations, sont ouverts sur les langues étrangères.

Vendredi 7 Avril 2017

Lu 502 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs