Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’appât du gain entraîne l’effondrement de bâtiments au Bangladesh




L’appât du gain entraîne l’effondrement de bâtiments au Bangladesh
Le bilan du tragique effondrement d'un immeuble du secteur textile au Bangladesh au mois d’avril  faisait état de quelque 1.125 morts. Plus de 3.000 ouvriers parfois payés à moins de 30 euros par mois confectionnaient de l'habillement, notamment pour les marques britanniques Primark (Associated British Foods) et espagnole Mango, lorsque le Rana Plaza, un immeuble de neuf niveaux, s'est affaissé le 24 avril à Savar, dans la banlieue de Dacca. L’immeuble abritait cinq ateliers de confection textile. Des ouvriers avaient pourtant signalé, la veille, des fissures sur le bâtiment qui ne cessait de vibrer en vain. Malheureusement, l’appât du gain de patrons cupides qui est passé bien avant les conditions de travail aura fini par précipiter ce secteur dans un désastre on ne peut plus funeste.

Libé
Mercredi 1 Janvier 2014

Lu 152 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs