Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ancien technicien de la CIA accusé de trahison met les voiles

Plusieurs parlementaires américains réclament l'extradition de Snowden Edward, l'homme le plus recherché du monde




L'ancien technicien de la CIA accusé de trahison met les voiles
Edward Snowden, qui a révélé dimanche être à l'origine de fuites ayant permis à la presse de dévoiler l'existence d'un vaste programme de surveillance des communications aux Etats-Unis, était introuvable lundi.
Le personnel du luxueux hôtel de Hong Kong dans lequel l'informaticien de 29 ans s'était réfugié a indiqué que ce dernier avait rendu sa clé à midi.
Le département américain de la Justice a confirmé l'ouverture d'une enquête criminelle visant Edward Snowden qui avait travaillé pendant quatre ans comme sous-traitant pour la National Security Agency (NSA).
L'informaticien a transmis au Guardian et au Washington Post des éléments prouvant l'existence d'un programme hautement confidentiel baptisé PRISM et visant à la surveillance de tous les Américains.
Les deux quotidiens ont publié la semaine passée ces informations ultra-confidentielles provenant de la NSA. Elles expliquent comment l'une des principales agences américaines du renseignement a recueilli quantité de données téléphoniques et numériques provenant de compagnies telles que Verizon, Google, Apple et Facebook.
La révélation du programme PRISM a suscité un vif débat aux Etats-Unis et à l'étranger sur les pouvoirs de la NSA qui a fortement accru ses programmes de surveillance depuis les attentats du 11 septembre 2001. Les autorités américaines affirment qu'elle opère dans les limites de la loi.
Plusieurs parlementaires américains ont réclamé l'extradition et l'inculpation de Snowden. Les élus ayant été informés des derniers développements de l'affaire hier.
Une pétition en faveur de Snowden, lancée dimanche sur internet par un habitant de Rochester, dans l'Etat de New York, avait recueilli plus de 22.000 signatures électroniques lundi après-midi. Cette pétition présente l'informaticien comme un "héros national".
Snowden se dit être un déçu de Barack Obama, à qui il reproche d'avoir poursuivi les politiques mises en œuvre par son prédécesseur, George Bush, en matière de surveillance de la vie privée.

(Reuters)
Mercredi 12 Juin 2013

Lu 224 fois


1.Posté par yt75 le 12/06/2013 10:26
Il n'y a aucune fatalité technique ou légale à la goinfrerie actuelle d'informations personnelles sur les "profils utilisateurs", ni à l'utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
Et *aucun besoin d'ID unique* partagé entre les services par utilisateur pour que les choses fonctionnent "sans friction".(au contraire garantie d'échec, et à éviter à tout prix)
Par contre besoin nouveau rôle, plusieurs organisations ds ce rôle, et séparation très claire des rôles.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs