Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ambassade du Mexique au Maroc dévoile son agenda culturel pour cette année

Poursuivre le processus de rapprochement des deux univers culturels.




Résidences artistiques, concert,
cinéma et exposition meublent
l’activité culturelle mexicaine


L’ambassadeur du Mexique au Maroc, Andrés Ordonez, a animé récemment une rencontre à Rabat au cours de laquelle il a présenté le programme des activités culturelles mexicaines au Royaume au titre de l’année 2016.
Résidences artistiques, concert, projection, animation et exposition figurent sur cet agenda culturel qui a démarré le 15 avril dernier à l’Institut Cervantès à Rabat. Avec la projection, dans le cadre du cycle du cinéma latino-américain, du film mexicain « Retourne à la vie ».
Au cours de son exposé, le diplomate mexicain a d’emblée rappelé la participation de deux artistes mexicains, Saner (Edgar Flores) et Stnk (Carlos Cano) au Festival Jidar «Toiles de rue» organisé du 22 avril au 1er mai à Rabat. Ces derniers ont réalisé, à cette occasion, deux magnifiques fresques murales, respectivement sur l’avenue Tadla El Youssoufia et angle avenue Hamman El Fatwaki et Rue Fetwaka, à Youssoufia, a-t-il précisé.
« La participation du Mexique à ce festival fait partie d'un effort visant à partager avec d’importants acteurs marocains tels que la Fondation nationale des musées et l'équipe de JIDAR une partie de la longue tradition des arts visuels qui a caractérisé le pays et qui se poursuit aujourd'hui à travers différentes formes d’expression, y compris l'art urbain », a-t-il ajouté, soulignant que l’Agence mexicaine de coopération internationale pour le développement (AMEXCID) a coparrainé deux des dix-neuf peintures murales.
Andrés Ordonez a, par la suite, indiqué que le Mexique sera représenté, du 20 au 25 mai courant, au Festival d’art urbain de Safi avec cette fois-ci une exposition des travaux de l’artiste Ramadam Karim intitulée «Mur de l’hyperréaliste», au Centre de Safi.
Ajoutons que l’agenda culturel prévoit également des résidences artistiques au profit de deux artistes mexicain et marocain. Le premier, l’artiste plasticien José Ángel Santiago, travaillera sur le thème « Le Silence », à la Résidence Atlas de la Fondation ONA du Maroc, à partir du mardi 24 mai.  Tandis que son collègue marocain, dont le nom devait être confirmé plus tard, résidera à l’Institut des arts graphiques d’Oaxaca (IAGO).
Commentant cette résidence, l’ambassadeur a rappelé que son pays possède une longue tradition des arts plastiques représentée par des figures emblématiques telles que Frida Kahlo, Diego Rivera et Alfonso Siqueiros.
« La qualité de la production artistique au Mexique peut se voir dans le travail de quelques-uns des artistes les plus importants d’aujourd’hui : Rafael Coronel, Vicente Rojo, Francisco Toledo, Jose Luis Cuevas, Gabriel Macotela, entre autres », a déclaré l’ambassadeur qui était accompagné de Enrique Paredes Frias, chargé de coopération à l’ambassade.
Soulignant les affinités culturelles entre le Maroc et le Mexique, les deux intervenants ont rappelé, à titre d'exemple, que « les propriétés mexicaines, traditionnellement d’origine andalouse, ont leurs racines dans des riads marocains. Ce n’est pas un hasard que les textiles et les céramiques de certaines régions du Mexique soient si semblables à ses paires marocaines ».
Jeudi 26, le public marocain sera convié à un concert du guitariste Paco Rentería au Théâtre Mohammed V. L’artiste mexicain se produira dans le cadre du 15ème Festival Mawazine Rythmes du monde dont les festivités démarreront six jours plus tôt dans la capitale. La peinture sera de nouveau au rendez-vous dans le cadre de l’exposition intitulée « Mexico, architecture contemporaine » prévue, du 16 juin au 16 juillet, à la Villa des arts. Il s’agit d’une exposition sur les œuvres architectoniques emblématiques contemporaines du Mexique (le conservateur Berrnardo Gómez Pimienta) et des dialogues académiques entre les architectes mexicains et marocains », ont indiqué les deux interlocuteurs.
Notons aussi que le cinéma sera de retour à partir de juillet avec cette fois-ci un cycle de cinéma exclusivement mexicain.
Par ailleurs, du 2 au 4 novembre, il sera installé un autel consacré à une personnalité marocaine ou mexicaine dans un lieu à déterminer. Cet espace sera dédié à la tradition culturelle dans les deux pays.
« Notre objectif est de poursuivre le processus de rapprochement de nos deux univers culturels. Je pense que nous sommes au début d’une nouvelle étape de notre relation bilatérale », a conclu l’ambassadeur.

Alain Bouithy
Samedi 14 Mai 2016

Lu 1480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs