Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’album joyeux de Bjork




L’album joyeux de Bjork
La chanteuse islandaise Bjork a annoncé mardi qu'elle travaillait sur un nouvel album, qui s'annonce plus gai que le torturé "Vulnicura", sorti l'an dernier.
L'icône de la pop expérimentale travaille de nouveau avec Alejandro Ghersi, le disc-jockey vénézuélien plus connu sous le surnom Arca, qui l'avait déjà aidée sur son précédent opus.
"Vulnicura" était sorti en 2015 après une longue pause de quatre ans dans la carrière de Bjork: celle-ci avait en effet pris du recul après avoir rompu avec son compagnon de longue date, l'artiste new-yorkais Matthew Barney.
"On en est vraiment au début, je ne sais même pas si je devrais le dire, mais on a déjà trois chansons avec Alejandro", a déclaré la chanteuse dans le dernier numéro du magazine AnOther, spécialisé dans la mode et la culture.
"Le dernier album, on le surnommait un peu +enfer+... c'était comme un divorce ! Donc maintenant on fait le paradis. L'utopie. On a bien travaillé, on a marqué des points", a-t-elle dit.
Bjork, 50 ans, a expliqué qu'elle écrit continuellement des chansons dans son subconscient quand elle est au contact de la nature: "Je vais dans mon chalet, je vais marcher dans la montagne, et après 20 minutes vous commencez à fredonner et la mélodie commence à sortir".
L'Islandaise avait sorti "Vulnicura" plus tôt que prévu après une fuite et elle avait dans un premier temps refusé de le diffuser en streaming, estimant ne pas se sentir à l'aise à l'idée de distribuer gratuitement un album si personnel.
Elle avait donné quelques concerts intimistes pour faire la promotion de "Vulnicura", comme au Carnegie Hall et dans d'autres salles new-yorkaises.
Bjork avait ensuite entamé une série de concerts en Europe, qu'elle a brutalement interrompue, estimant que ses performances sur scène lui demandaient une trop grande implication émotionnelle. Malgré les bonnes critiques, "Vulnicura" n'avait pas été retenu pour les Grammy Awards. Nommée à plusieurs reprises par le passé, Bjork n'y a d'ailleurs jamais rien gagné.
 L'emblématique chanteuse islandaise reste une artiste d'avant-garde, comme en témoigne son clip pour sa chanson "Stonemilker", de l'album "Vulnicura": le clip a été l'un des premiers tourné en réalité virtuelle, où le téléspectateur peut observer la scène à 360 degrés.

 

Samedi 12 Mars 2016

Lu 601 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs