Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’affaire de la cocaïne ternit davantage l’image du Polisario en Mauritanie

Pour les sécuritaires occidentaux, la région du Sahara et du Sahel est la principale voie d’acheminement des drogues dures vers l’Europe




Après la dernière saisie  de deux tonnes de cocaïne que des trafiquants appartenant au Polisario tentaient d’acheminer à travers les frontières mauritaniennes, les autorités de ce pays ont resserré l’étau autour des membres du Polisario qui avaient leurs petites habitudes à Nouakchott, indiquent des sources des camps de Tindouf. Les services de sécurité avaient bien à l’œil certains éléments du Front séparatiste qu’ils soupçonnaient de petits trafics, mais la saisie d’une telle quantité menace les relations entre les deux parties.
Depuis la mainmise des autorités mauritaniennes sur la cargaison grâce aux renseignements fournis par les Américains, Nouakchott a décidé de prendre les choses en main. Selon la même source,  les autorités mauritaniennes ont mis sous haute surveillance les partisans du Polisario en Mauritanie et toutes les personnes en provenance des camps de Tindouf.
La route Nouakchott-Zouerate-Tindouf, jusque-là ouverte,  permettait, non seulement l’acheminement de denrées provenant des détournements des aides humanitaires ainsi que de nombreux  produits de contrebande, mais servait également à faire passer d’autres objets ou marchandises bien plus lucratifs en tête desquels figure la cocaïne convoyée depuis l’Amérique latine à travers l’Atlantique, jusqu’aux côtes mauritaniennes.
Les armes et les munitions très recherchées par les groupes jihadistes qui écument la région du Sahara et du Sahel, tels que Aqmi ou Boko Haram, figurent, également parmi les marchandises prohibées qui traversent la frontière mauritanienne via l’axe Tindouf-Zouerate-Nouakchott  jusqu’à Bamako et bien au-delà. Les bénéfices générés par ce trafic allaient renflouer les caisses des dignitaires du Polisario et de leurs hommes de main, assure la même source.  Cette même source ajoute que la dernière sortie de l’ancien président mauritanien, Khouna Ould Haidala, qui, de son temps,  n’a jamais caché son soutien au Polisario, constitue une protestation, non seulement contre l’arrestation de ses fils dont le plus grand est un récidiviste qui a purgé une peine de cinq ans dans la prison de Salé mais aussi une manière de défendre ceux qu’il continue de considérer comme ses protégés.
Ce nouveau scandale n’est pas sans rappeler celui de l’avion découvert calciné dans le désert du Mali en 2009 et auquel était mêlé l’aîné des fils de Haidala. Une affaire suite à laquelle les autorités maliennes avaient arrêté deux suspects, dont l’un était un Sahraoui des camps de Tindouf. Les deux suspects feraient partie d’un réseau qui avait fait atterrir le petit avion chargé de cocaïne pour une valeur de plus de 300 millions d’euros. Les sécuritaires occidentaux qui qualifient la vaste région désertique du Sahara et du Sahel comme la principale voie d’acheminement de la cocaïne vers l’Europe, ont évalué à plus de 18 tonnes la quantité de cocaïne qui a transité par cette région pour une valeur de plus de 1,25 milliard de dollars, en 2012.
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 15 Février 2016

Lu 899 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs