Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’accusant de vouloir continuer à tirer profit du statu quo : Khat Achahid dénonce les manœuvres du Polisario




Le mouvement dissident du front Polisario, Khat Achahid (La voie du martyr) a appelé au boycott du prochain congrès du Polisario, prévu dans le courant de la deuxième quinzaine de décembre et à la reprise des négociations directes avec le Maroc pour sortir de l’impasse. C’est, du moins, ce qui ressort d’une déclaration publiée par le journal électronique espagnol «  El Imparcial ». Le chef du mouvement dissident, Mahjoub Salek, un des cofondateurs du mouvement séparatiste dans les années 1970 avait  souhaité que le Printemps arabe ait une influence sur la direction du Polisario. Mais en vain, déclare-t-il.
Khat Achahid qui a exprimé à maintes reprises son soutien au projet marocain d'autonomie pour le Sahara, a de nouveau accusé la direction du Polisario de ne pas avoir la «volonté sincère» de trouver un règlement au différend du Sahara, l’accusant de vouloir continuer «à tirer profit du statu quo» au détriment des populations des camps de Tindouf.
Le leader du mouvement qui compte des partisans et des membres au sein  de la diaspora sahraouie en Mauritanie, en Espagne et dans d’autres pays européens, ainsi qu'au Maroc, a par ailleurs, qualifié d' «inacceptable que le communiqué émis par la direction du Polisario ne fasse aucune mention à la Libye ».
En lançant un appel aux résidents des camps de Tindouf à boycotter le prochain congrès du Polisario, Mahjoub Salek les invite « à exprimer leur solidarité avec la révolution libyenne et leur ferme soutien au CNT ». Il a, en outre, relancé l'idée d’organiser des négociations directes avec le Maroc « pour arriver à une solution définitive mettant fin  au calvaire de nos frères à Tindouf ». Face à «l’impasse» dans laquelle se trouve le processus de négociations sur le Sahara, ajoute la même source, l’appel de Salek a trouvé de larges échos parmi les populations de Tindouf et les militants du mouvement Khat Achahid. Les différents sit-in et marches de protestation que connaissent les différents campements aux environs de Tindouf sont là pour illustrer l’écho favorable  que trouvent les multiples appels au soulèvement chez les populations, plus que déçues par une direction obsolète.

A.E.K
Jeudi 22 Septembre 2011

Lu 377 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs