Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’accord d'association UE-Ukraine se fait désirer

Kiev avait besoin d'une aide économique et financière de l'UE




L’accord d'association UE-Ukraine se fait désirer
L'Union européenne n'est pas parvenue à convaincre l'Ukraine de signer vendredi un accord d'association avec le bloc européen.
A l'issue du troisième sommet du partenariat oriental entre l'UE et six ex-républiques soviétiques (Ukraine, Géorgie, Moldavie, Belarus, Arménie et Azerbaïdjan), l'UE a échoué à convaincre l'Ukraine de signer cet accord historiques cellant son rapprochement avec l'Ouest, face à la pression de Moscou, ce qui constitue un revers pour les Européens.
 L'UE a paraphé deux accords d'association avec la Géorgie et la Moldavie,dont la signature définitive ne doit intervenir que dans les prochains mois,et a signé un accord de facilitation des visas avec l'Azerbaïdjan, mais pas avec l'Ukraine, qui était le principal enjeu et l'objet de négociations parfois tendues depuis des mois, ont rapporté les médias.
 "Le statu quo n'a pas changé. Le président ukrainien n'est pas prêt à aller plus loin dans l'intégration avec l'Union européenne", a déclaré la présidente lituanienne, Dalia Grybauskaité, qui accueillait le sommet à Vilnius.  Elle a accusé les dirigeants ukrainiens d'avoir choisi "une voie qui ne mène nulle part". "C'est un échec de l'Ukraine", dont l'inflexible présidentViktor Ianoukovitch avait quand même fait le déplacement dans la capitale lituanienne.
Les dirigeants européens ont assuré à l'unisson que la porte de l'UE et son vaste marché de 500 millions d'habitants restait "ouverte". "Elle est ouverte parce que c'est important pour eux et pour nous", a estimé la représentante de l'UE pour les affaires étrangères, Catherine Ashton, en espérant que lesdeux parties "iront de l'avant aussi vite que possible".
L'Ukraine a l'intention de signer un accord d'association avec l'Union européenne "dans un avenir proche", a affirmé vendredi le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, après avoir refusé de signer un tel accord lors du sommet à Vilnius.
 "Je confirme l'intention de l'Ukraine de signer l'accord d'association dans un avenir proche", a déclaré M. Ianoukovitch à Vilnius, selon un communiqué disponible sur le site de la présidence ukrainienne.
 "La pause forcée dans le processus de signature de l'accord ne signifie pas un arrêt des réformes nécessaires en Ukraine en vue de poursuivre l'intégration européenne", a-t-il ajouté.
Le président a expliqué qu'avant de pouvoir signer un accord d'association Kiev avait cependant besoin d'une aide économique et financière de l'UE.  "Nous avons besoin que nos collègues européens prennent des mesures résolues envers l'Ukraine concernant le développement et la réalisation d'un programme d'aide financière et économique", a-t-il dit.

AFP
Samedi 30 Novembre 2013

Lu 297 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs