Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’absurdité d’un championnat professionnel


Le KACM porte le brassard, gagne et menace de ne pas se déplacer à Tanger



L’absurdité d’un championnat professionnel
Le KACM poursuit son bonhomme de chemin. Il a remporté son match face au RAC. Samedi après-midi au Grand stade de Marrakech, c’est par deux buts à un qu’il s’est imposé, et ce lors de la 18e journée du Championnat national de football Elite 2.
Le RAC malgré la domination des locaux, aurait pu revenir avec un point si le joueur Rbibi avait marqué le penalty que lui a accordé l’arbitre Boulahouajeb en fin de partie. C’est El Gourch, à la 26’ qui, de la tête, a ouvert le score et porté à 19 son compteur buts cette saison. En seconde période et plus précisément à la 70’, Chahiri du RAC a été expulsé par l’arbitre pour cumul de cartons jaunes. Trois minutes plus tard, Haidagua en signant le second but du Kawkab, anéantissait les espoirs du Racing. Toutefois, quatre minutes plus tard, Marchad a profité d’une erreur de la défense des protégés de Dmii pour réduire le score. Cette victoire permet au KACM de garder son fauteuil de leader.
Vexé par les propos relayés par certains médias concernant d’éventuelles faveurs rendues par les arbitres au profit du KACM, Hicham Dmii a déclaré que c’est le travail de tout le groupe qui donne ses fruits. A preuve, les trois buts refusés à son équipe lors de ce match. Il a exprimé sa satisfaction du rendement de ses joueurs, précisant qu’en vue de la montée, il fallait encore doubler d’efforts.
De son côté, Abdelhak Mendoza n’a pas caché sa déception face au résultat enregistré, surtout après le penalty raté à la 90e minute de jeu, ajoutant avec regret  que le RAC dispose de joueurs de qualité qui ne méritent pas ce classement, tout en rassurant que le club sauvera sa saison.
Côté extra sportif , il est un malaise financier qui menace sérieusement le club de la cité ocre. D’ailleurs, les joueurs du KACM, en portant un brassard lors de cette rencontre pour exprimer leur mécontentement quant à cette situation, l’ont démontré d’une façon plus qu’évidente. Dans leur lancée, ils envisagent la possibilité de ne pas se déplacer à Tanger pour le compte de la prochaine journée.

Khalil BENMOUYA
Lundi 25 Février 2013

Lu 723 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs