Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Union européenne et le Maroc reprennent leurs négociations : Nouvel accord de pêche en perspective




L’Union européenne et le Maroc reprennent leurs négociations : Nouvel accord de pêche en perspective
L’Union européenne et le Maroc renégocieront un nouvel accord de pêche le mois de novembre prochain, a annoncé, avant-hier, Oliver Drewes, porte-parole de pêche à l’UE.
Selon l’agence espagnole EFE, il aurait précisé mardi au Luxembourg que les négociations auront lieu les 8 et 9 novembre prochain.
Le 14 décembre 2011, le Parlement européen a pris la décision de ne pas proroger l’accord de pêche avec le Maroc, ce qui a eu des retombées négatives surtout pour la flotte espagnole.
L’ancien accord de pêche concédait 119 licences de pêche à la flotte européenne (100 de ces licences pour la flotte espagnole) et en contrepartie le Maroc bénéficiait d’une compensation de 36,1 millions d’euros annuellement.
D’un autre côté, la Fédération de la pêche maritime et de l’aquaculture (FPMA) a appelé, mardi soir à Rabat, le gouvernement à soutenir le secteur de la pêche, sur fond de la hausse des prix du carburant, rapporte la MAP.
« Nous voulons que le gouvernement s’intéresse davantage au secteur de la pêche maritime, qui revêt une importance capitale au niveau économique et social de notre pays », a déclaré le président de la FPMA, Omar Akkouri, à l’issue d’un entretien avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Et d’ajouter :«Nous voulons que l’Etat soutienne le secteur de la pêche dans ces circonstances où le prix du gasoil a grimpé de manière substantielle».
Lors de cette entrevue, sollicitée par la FPMA, les deux parties ont abordé plusieurs sujets relatifs au secteur de la pêche, notamment la préservation des ressources halieutiques, le contrôle, les ventes et la flambée des prix du carburant.
Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord clair et précis, mais ont convenu de poursuivre le dialogue à travers des réunions régulières, selon Akkouri. « Il n’y a pas d’accord, mais nous avons convenu de poursuivre le dialogue avec des réunions que nous allons tenir pour examiner les questions prioritaires et celles qui méritent d’être revues au premier plan », a-t-il dit.
Outre Akkouri, ont assisté à cette entrevue plusieurs membres du bureau de la FPMA, notamment le président fondateur de la Confédération marocaine de la pêche côtière, le président de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, le président de l’Association marocaine des armateurs à la pêche des crevettes congelées et réfrigérées, le secrétaire général de l’Association marocaine des madragues, et le vice-président de l’Union nationale des industries de la conserve de poisson.

M.M
Jeudi 25 Octobre 2012

Lu 1136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs