Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Ukraine va devoir batailler dur pour réaliser son rêve




L'Ukraine rêve d'un succès historique à l'Euro-2012 pour faire oublier les difficultés dans l'organisation du tournoi, qu'elle accueille avec la Pologne, mais sa tâche s'annonce ardue dans un groupe difficile et en l'absence de joueurs blessés.
Les hommes d'Oleg Blokhine voudraient profiter du plus grand événement international organisé dans ce pays depuis son indépendance de l'URSS en 1991 pour remonter le moral d'une nation toujours minée par la pauvreté et profondément divisée. Mais l'ambition d'atteindre le dernier carré est quasi-impossible au vu du tirage au sort qui a placé l'Ukraine dans le groupe D avec deux grandes nations du football, la France, vainqueur de l'Euro-2000, et l'Angleterre, ainsi que la redoutable Suède.
L'entraîneur Oleg Blokhine, joueur légendaire de l'époque soviétique, est pourtant persuadé que son équipe peut aller loin.
"L'Angleterre et la France se considèrent comme les favorites du groupe, c'est leur droit. Mais nous et, je pense la Suède, voyons les choses à notre manière", déclare Blokhine, 59 ans.
"Nous avons joué de bons matches contre la France et l'Angleterre. Et nous allons faire de notre mieux pour défendre dignement nos couleurs devant nos supporteurs. Je pense qu'ils vont nous donner une force supplémentaire", estime l'ancien Ballon d'Or (1975). Après son premier match contre la Suède, le 11 juin au stade olympique de Kiev, l'Ukraine rencontrera la France le 15 juin à Donetsk (est) puis l'Angleterre le 19 juin de nouveau à Kiev.
Huit ans après la révolution Orange porteuse de nouveaux espoirs, l'Ukraine est toujours confrontée à une crise économique et à de fortes divisions entre l'Est du pays pro-russe et l'Ouest tourné vers l'Occident. L'Euro-2012 est une occasion unique pour ce pays de plus de 45 millions d'habitants de créer une certaine unité nationale sous les yeux du monde entier, en dépit des vives critiques suscitées par la condamnation à sept ans de prison de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko et sa situation en détention, à l'origine de menaces d'un boycott de l'UE.
L'équipe d'Ukraine reste un adversaire peu connu. Qualifiée d'office en tant qu'hôte de la compétition co-organisée avec la Pologne, elle n'a disputé que des matches amicaux ces deux dernières saisons. Mais un match nul contre l'Allemagne, triple championne du monde (3-3), une victoire sur l'Autriche (2-1) et une autre contre Israël (3-2) ont donné de l'espoir aux supporteurs ukrainiens.
Blokhine a apporté du sang neuf à la sélection tout en gardant les cadres de l'équipe. L'avant-centre vedette Andrei Shevchenko, l'attaquant Andrei Voronin, désigné joueur de l'année dans l'ancien bloc soviétique, le milieu de terrain du Bayern Munich Anatoli Tymoshchuk, et le gardien Andrei Pyatov font ainsi partie d'une pré-liste de 26 pour l'Euro.
Blokhine a aussi préconvoqué de jeunes stars en devenir comme Denys Garmash, Andrei Yarmolenko et Maxim Koval du Dynamo Kiev, Yevgeny Konoplyanka de Dnepropetrovsk et Yaroslav Rakitskiy du champion d'Ukraine Shakhtar Donetsk.
Mais des blessures mettent à mal les ambitions du sélectionneur: le gardien titulaire Andrei Dykan et le défenseur du Shakhtar Alexander Chygrynskiy n'ont pas été retenus, tandis que Shevchenko est incertain, en raison de douleurs récurrentes au dos.
La dernière apparition de l'équipe d'Ukraine en phase finale d'une grande compétition remonte à la Coupe du monde en 2006 en Allemagne, où elle avait atteint les quarts de finale, s'inclinant devant l'Italie (3-0).

Libé
Mardi 5 Juin 2012

Lu 149 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs