Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Ukraine sombre dans la crise

Occident et Russie s'accusent de forcer la main à Kiev




L’Ukraine sombre  dans la crise
Occidentaux et Russes se sont mutuellement accusés samedi de chercher à forcer la main à l'Ukraine, où, selon le secrétaire d'Etat américain John Kerry, Etats-Unis et Union européenne sont aux côtés du peuple dans son combat pour une démocratie plus forte.
Lors de la conférence annuelle de Munich sur la sécurité, le chef de la diplomatie américaine a estimé que le peuple ukrainien "lutte pour le droit de s'associer avec des partenaires qui l'aideront à concrétiser ses aspirations - et il a décidé que cela signifie que son avenir ne repose pas sur un seul pays, et certainement pas sous la contrainte".
Mais son homologue russe Sergueï Lavrov, en minorité à Munich face aux partisans d'un rapprochement de l'Ukraine et de l'Europe, a riposté en accusant à son tour l'Occident de forcer la main à Kiev.
Selon lui, un "choix politique a été préétabli pour l'Ukraine" lorsque l'Otan a proposé à Kiev d'adhérer à l'alliance atlantique en 2008. L'Ukraine a décliné l'offre mais coopère avec l'Otan à certaines missions de paix internationales, comme c'est le cas en Afghanistan.
L'un des chefs de l'opposition ukrainienne, l'ancien champion de boxe Vitali Klitschko, a déclaré dans la soirée aux journalistes qu'il quittait Munich "plus fort" grâce à l'"immense soutien des amis de l'Ukraine".
Il a dit craindre que la crise ukrainienne ne s'étende à toute la région et a souhaité des mesures urgentes pour faire baisser la tension, ajoutant que la balle était dans le camp du président Ianoukovitch.
Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Leonid Kojara, a affirmé que si l'Ukraine faisait indubitablement partie de l'Europe, tous les Ukrainiens ne soutenaient pas les manifestants de Maïdan, la grande place de Kiev épicentre de la contestation.
"Il y a huit millions de Russes de souche qui vivent dans le pays", a-t-il rappelé. "Croyez-vous qu'ils sont contents quand des hommes politiques européens exigent d'eux qu'ils fassent un 'choix stratégique' en éloignant l'Ukraine de la Russie ?"
Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a estimé en marge de la conférence que la situation ukrainienne donnait "des signes inquiétants de dégradation". "La France condamne les actes inacceptables dont est victime la population civile ainsi que les appels gouvernementaux à mettre en place l'état d'urgence. Nous demandons l'arrêt immédiat des violences", a-t-il précisé dans un communiqué.
Avant leur rencontre prévue avec John Kerry et après leurs entretiens avec des responsables européens comme Laurent Fabius, le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier ou la porte-parole de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton, ils ont organisé une petite manifestation dans les rues de la capitale bavaroise.
Les manifestants de Kiev disent "assez, assez attendu, assez de corruption, assez de vivre sans Etat de droit", a-t-il continué.
Les opposants ukrainiens manifestent depuis novembre contre la décision du président Ianoukovitch de renoncer à signer un accord de partenariat avec l'Union européenne et de privilégier un rapprochement avec Moscou.

Lundi 3 Février 2014

Lu 643 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs