Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP, parti de l’espoir et de l’optimisme




L’USFP, parti de l’espoir et de l’optimisme
Le théâtre de verdure de la ville d’Agadir, témoin des promesses tenues par les élus USFP en 2003, renoue avec l’histoire en servant de base pour le lancement de la campagne électorale des Communales 2009, en présence du premier secrétaire et de membres du Bureau politique, des élus et des candidats de la région Souss-Massa, des militants, des sympathisants et des représentants des médias.
La Rose repart à la reconquête d’une ville qui lui est acquise de par l’histoire et l’engagement des élus USFP qui l’ont bâtie et orientée vers des horizons radieux. Conquise en 2003 sous l’emblème «Ensemble pour le changement», les porteurs du drapeau de la Rose sont aujourd’hui, moralement et politiquement investis pour continuer le changement après un mandat haut en couleur, porteur d’espoir de toute une population attachée aux principes de la transparence et des valeurs défendues par le parti.
Les différents intervenants qui se sont succédé, Abdel Karim Madoun, secrétaire régional, Abdelouahed Radi, Premier secrétaire, Tariq Kabbage, tête de liste de l’USFP et Saâdia Bahi, ont tous mis l’accent de leurs interventions, sur les principes du changement, de la transparence, de la probité et de la crédibilité au service de la démocratie.
Inspiré par la convivialité de l’accueil et la douceur d’une soirée aux couleurs de la Rose, son et image, Abdelouahed Radi, s’est ouvert aux 3000 Soussis, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, venus soutenir leur candidat favori et exprimer leur solidarité au parti qui a toujours dirigé et géré leurs intérêts. Dans un discours franc, réconciliateur et fédérateur, le 1er secrétaire a commencé par justifier le choix d’Agadir pour inaugurer la campagne électorale du parti. S’adressant aux jeunes, il a rappelé les liens indéfectibles entre le Parti et les habitants du Souss-Massa, lesquels partagent les mêmes valeurs de fidélité, de solidarité et de citoyenneté. Poursuivant son rappel de l’histoire, Abdelouahed Radi a parlé du Souss, berceau de la science et des scientifiques, de la foi et de la résistance contre le colonialisme. En historien averti il n’a pas manqué de rappeler le rôle déterminant des combattants de la région dans les mouvements de résistance qui ont repoussé les envahisseurs jusqu’en 1927, soit près d’une vingtaine d’années. L’USFP et la région du Souss ont milité côte à côte pour repousser les forces du mal et asseoir les fondements de la démocratie, des droits de l’Homme, des droits de la femme, annonçant ainsi qu’une nouvelle ère de modernisme progressiste au prix d’hommes et de femmes de la valeur de feu Mohamed Grina de la jeunesse ittihadi.
C’est une histoire de réciprocité de confiance entre le Souss et l’USFP qui a connu son avènement en 1960 et qui a alimenté les municipalités et le Parlement, de Tafraout à Agadir en passant par Tiznit, Chtouka Ait Baha, Taroudant et Inzegane Ait Melloul. Prospectant toujours les pages de l’histoire, M. Radi a rappelé qu’Agadir a été choisie, en tant que symbole pour le départ de la Marche Verte et de ce fait, elle représente une arrière-base de récupération de nos provinces du Sud.
Le facteur humain étant au centre de tout développement, la région du Souss avec ses jeunes et ses femmes, dans les facultés comme dans les champs et les usines, peut se targuer de posséder un potentiel humain qualifié et performant, responsable des richesses agricoles, maritimes, industrielles et touristiques.
Le Premier secrétaire du parti a souligné aussi l’importance du moment et l’a qualifié de « Combat » pour la démocratie et s’est engagé à œuvrer pour que le combat des élections 2009 se déroule dans la transparence et  la probité pour intégrer les principes fondamentaux de la crédibilité et de la légalité et renforcer ainsi les valeurs nationales.
Le choix du lancement de la campagne électorale a été porté également sur la ville de l’Inbiâate, parce que celle-ci, sous la présidence de la Rose a fait ses preuves. Elle a convaincu par sa gestion professionnelle et intègre des intérêts des habitants et de la ville et par sa fermeté à combattre le mal et le gaspillage des deniers publics. Confiant en des élus au service des citoyens et du développement d’une grande ville, Abdelouahed Radi a réitéré sa confiance aux candidats du parti, des candidats et des candidates aux compétences confirmées.
Le programme provincial de l’USFP à Agadir prévoit donc de poursuivre la qualité des travaux dans tous les quartiers de la ville, tels que aménagement de l’espace public, espaces verts, culturels et sportifs, front de mer, sites historiques, voirie, trottoirs, éclairage avec le renforcement des infrastructures scolaires, médicales et des services publics…
Le programme de l’USFP pour les échéances du 12 juin 2009, présenté par son 1er secrétaire se focalise sur le développement humain, social, économique et accorde une attention particulière aux handicapés, aux malades et aux personnes âgées selon le principe de la bonne gouvernance.
Le parti s’intéresse à la justice sociale, à l’équilibre socio-économique pour protéger les enfants et valorise les principes de solidarité locale et de soutien. C’est dans cette voie que nous avons orienté nos candidates et nos candidats, a affirmé Radi devant une grande assistance. Pour atteindre ces objectifs, il a réitéré son appel à dissiper tout conflit interne et à consolider les forces et les positions usfpéistes en vue d’affronter la concurrence et redonner au parti de la Rose la place qui est la sienne tout en  renforçant la démocratie dans notre pays. « Pour cela, il faut tous nous mobiliser pour assumer notre responsabilité envers notre pays, envers notre ville, envers notre village », a-t-il conclu.
 

Nour-Eddine SALLOUK
Mardi 2 Juin 2009

Lu 1169 fois

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs