Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP met en exergue la nécessité de réaliser le consensus à propos des lois et des échéances électorales

Communiqué du Bureau politique




L’USFP met en exergue la nécessité de réaliser le consensus à propos des lois et des échéances électorales
Le Bureau politique de l’USFP a tenu, lundi 4 novembre, sa réunion hebdomadaire consacrée à l’examen de nombreux points, se rapportant aux derniers développements des débats autour de la loi de Finances, des lois électorales, de la coordination avec l’opposition parlementaire, du suivi de la situation organisationnelle qui comporte l’évaluation des rencontres régionales, de la célébration de la Journée de la fidélité, ainsi que de la poursuite de la tenue des congrès provinciaux et sectoriels. A l’entame de cette réunion, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a présenté un rapport dans lequel il a évoqué les derniers développements concernant l’examen de la loi de Finances et des listes électorales. Il a insisté, à cet effet, sur la nécessité d’appliquer les principes mentionnés par la Constitution qui stipule le respect du rôle de l’opposition, notamment pour ce qui est des lois qui revêtent une importance extrême dans la vie politique, économique et sociale.
Le Premier secrétaire a salué également la réussite de la grève générale préventive du 29 octobre, considérant que l’unité des syndicats est la voie pour la défense de la dignité des masses populaires et la préservation des acquis sociaux.
Driss Lachguar a enregistré avec fierté le succès qui a couronné l’ensemble des étapes organisationnelles qu’a connues le Parti depuis le 9ème Congrès et ce, en dépit de toutes les tentatives de nuisance, l’instigation de crises montées de toutes pièces ou encore des sorties médiatiques visant à entraver la bonne marche ittihadie.
Après l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Bureau politique a confirmé ce qui suit :
1-Salue le peuple tunisien qui poursuit son processus démocratique, persévère dans le progrès et la modernité, tout en faisant face aux courants rétrogrades. De même qu’il salue la réussite de l’opération démocratique en Tunisie qui est parvenue à des consensus touchant le cadre institutionnel, y compris l’instance chargée de superviser les élections. 
2-Réitère la revendication de l’indépendance de la justice, surtout en ce qui concerne la Cour des comptes et la non-intervention de l’Exécutif sous toutes ses formes dans son fonctionnement. Autrement, cela risquerait de porter atteinte à sa crédibilité et favoriserait les chances des règlements de comptes politiques.  
3- Insiste sur la nécessité de parvenir à un consensus autour des lois électorales et de tout ce qui est en rapport avec les prochaines échéances, dans le cadre des us et coutumes ayant régi  la vie politique marocaine, et ce depuis les années 1990.   Lesquelles lois ont été renforcées par la Constitution  à travers notamment les dispositions relatives à la démocratie participative et au rôle de l’opposition. 
4- Salue l’effort considérable fourni par le secrétariat provincial, les militants de Meknès et par un grand nombre de militants représentant toutes les régions du Maroc pour faire réussir  la Journée de la fidélité aux martyrs. Ce qui confirme leur attachement à l’histoire de lutte de leur parti et leur dévouement à l’esprit et aux principes pour lesquels se sont sacrifiés les nationalistes, les résistants, l’Armée de libération, les martyrs, les disparus, les prisonniers, les exilés et à leur tête Mehdi Ben Barka.
5- Exprime sa fierté quant à la réussite du Congrès national des commerçants, du conseil régional de Casablanca et de la poursuite de l’organisation des congrès provinciaux et sectoriels.  Tout ceci dans le cadre de la reconstruction des organes du Parti  et de la préparation, aux côtés des masses populaires, des prochaines luttes  en vue de défendre la démocratie, la dignité, la justice et l’égalité.
6-Faire face  à toutes formes de nuisance, de rébellion,  d’obstacles  intentionnels  dressés devant l’élan organisationnel et politique  que connaît l’ensemble des organisations du parti. Dans ce cadre, le Bureau politique a décidé de prendre des mesures disciplinaires  que préconise le règlement intérieur  à l’encontre de quiconque violerait les engagements, les principes juridiques, politiques  et moraux  afférents à l’organisation du parti. De même qu’il a confirmé sa volonté de veiller sur les biens, les finances  et les appareils du parti, notamment ses organes de presse conformément à la décision prise par la Commission administrative  tel que l’explicitent clairement  le règlement intérieur du Parti ainsi que  les lois organisationnelles relatives aux partis politiques au Maroc.

Mercredi 5 Novembre 2014

Lu 629 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs