Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP inflige un nouveau camouflet au Polisario

Réunion du Conseil de l'IS à Mexico




L’USFP inflige un nouveau camouflet au Polisario
Les manœuvres du Polisario et de ses commanditaires lors de la réunion du Conseil de l'Internationale socialiste (IS), mardi à Mexico-city, ont essuyé un nouveau camouflet après avoir échoué de manière flagrante à programmer une résolution sur les conflits dans le monde, basée sur l'amalgame et le mensonge concernant notamment la question du Sahara marocain.
"Cette résolution n'a même pas été soumise au vote après que la délégation de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), qui prenait part à cette réunion, est intervenu avec force et mené des démarches judicieuses auprès des dirigeants de l'IS et de plusieurs membres des délégations participantes", a déclaré à la MAP, Habib El Malki, président du Comité de l'Internationale socialiste sur les migrations.
 M. El Malki, qui est également président de la Commission administrative de l'USFP, a précisé, à cet égard, que son parti a présenté une proposition qui exhorte toutes les parties à prendre des initiatives communes pour soutenir les efforts des Nations unies visant à trouver une solution politique acceptable au conflit du Sahara.
Outre M. El Malki, la délégation de l'USFP à cette réunion qui s'est tenue le 30 juin et le 1er juillet, était composée de Mmes Ouafa Hajji, présidente de l'Internationale socialiste des femmes (ISF) et membre du Bureau politique du parti et Khadija Slassi, secrétaire nationale de l'Organisation socialiste des femmes ittihadies, ainsi que de Mohamed Benabdelkader, membre de la Commission des relations extérieures du Parti.
 Les participants à cette réunion ont eu l'occasion d'examiner une série de questions, notamment la crise financière, les conflits internationaux et les actions prioritaires pour la promotion de la démocratie, outre la question de la migration. 

MAP
Samedi 5 Juillet 2014

Lu 997 fois


1.Posté par abdelkader le 06/07/2014 01:13
j ai une suggestion a vous posez ,au parti de la rose,avec toutes les relations que vous avez dans le monde que se soit associatif ou politique...pourquoi vous ne créé un bloc politico associatif et médiatique pour contrer les fausses attaques stériles du pouvoir algérien ainsi de dénoncer les pratiques scandaleuses et inhumaines du pseudo polisario drs ,tout en soutenant les opposants algériens ,ex les kabyles,ghardaia ,les journalistes ect......
malheureusement ,le pouvoir algérien joue dans ce domaine avec le maroc,.....

2.Posté par anti drs le 06/07/2014 22:34
Le vrai camouflet,c est quand l armée marocaine a renvoyé tout ses guignols derrière le mur et que maintenant le maroc est libre .......les chiens aboient et la caravane marocaine passe,Tahiat les intelligents marocains......

3.Posté par myriam le 06/07/2014 22:38
Des femmes sahraouis denoncent le polisario......http://www.youtube.com/watch?v=E4zj8MHNs5w&feature=youtube_gdata_player

4.Posté par Khalid le 08/07/2014 00:21
Plus que le volet militaire, certes crucial, l'essentiel est l'unité nationale. Que valent des actions armées avec un peuple démobilisé, démoralisé? Rien. C'est précisément ce qui a l'air d'être le cas du Polisario: Un désenchantement des réfugiés, voire de hauts responsables du Front. La démarche de l'USFP est une illustration de cette unité. L'Algérie des généraux l' a compris. Elle ne cessera jamais de tenter de la briser, notamment en ayant recours au soutien que lui offrent des courants nihilistes, au nom de la ... liberté d'expression. Ces même nihilistes devraient aller demander à s'afficher avec les indépendantistes kabyles. Ils verront la réaction du FLN et Cie. A croire qu'il n'y a pas dans leur agenda que la défense de beaux principes... Le régime Boumedienne-Boutef a compris aussi qu'il fallait que se crée une cohésion politique en Algérie sur ce sujet, comme une sorte de "cause nationale". C'est absurde, mais c'est ainsi. Autrement c'est une défaite. On peut deviner leur réaction le jour où la solution marocaine triomphera bi idni Allah: "L'Algérie a toujours dit qu'elle n'est pas partie à ce conflit. Puisque les deux parties concernées se sont entendues, nous applaudissons". Mais au fond, tout le monde sera convaincu que les milliards de dollars de soutien au Polisario auront été dépensés en vain. Et que leur soi disant nif aura été mouché très fort. C'est ce challenge vertigineux qui fait s'accrocher Alger à ce dossier. Accepter un Maroc définitivement apaisé? Jamais! Quant à l'opposition en l'Algérie sur ce dossier, c'est plutôt silence radio.Si quelqu'un trouve une indication contraire, merci d'en publier la référence.

5.Posté par miloude le 08/07/2014 15:40
un militant polisarisa(rien) explique le système dictatorial du pseudo polisario drs http://www.youtube.com/watch?v=NqSGmhVSB2Y&sns=em

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs