Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP impute au gouvernement la responsabilité des dysfonctionnements entachant l’opération électorale









Le parti met en garde contre le retour en force du phénomène de subornation des électeurs



L’opération électorale  est d’ores et déjà  gravement entachée et accuse de graves dysfonctionnements que l’on doit au gouvernement. Le communiqué du Bureau politique de l’USFP rendu public à l’issue de  la réunion tenue le 27 juillet 2015 énumère et condamne avec vigueur   ces dépassements et défaillances dont la responsabilité incombe en premier audit gouvernement.  
Tant il est vrai que la procédure  adoptée par l’Exécutif  et concernant les préparatifs  des prochaines échéances électorales est condamnable à plus d’un titre. Ces préparatifs ont été marqués par une trop grande confusion au niveau de l’annonce des dates et des délais  comme au niveau  de la rapidité avec laquelle le gouvernement a fait adopter les lois et les décrets concernant ces, pourtant, premières élections communales  à se dérouler sous l’ère  de la nouvelle Constitution.
Le Bureau politique a également dénoncé toutes les pratiques arbitraires  de quelques  administrations qui n’ont pas hésité à dresser  des obstacles devant certains candidats, usant de  chantage  à  leur encontre, ce qui affecte considérablement le principe de la neutralité et de l’intégrité de l’administration.
L’USFP appelle de ce fait  à mettre fin à l’exploitation intéressée  par certains ministres de leur poste  et des attributions que leur confère l’Etat en menant des campagnes électorales anticipées  tout en recourant aux moyens publics  au vu et au su de tout le monde. Le parti qui possède des preuves palpables de tentatives  de persuasion des électeurs à travers l’octroi  de quelques biens ou privilèges aux citoyens,  réitère son rejet de pratiques aussi ignobles. 
Conscient de la gravité de cette situation, le Bureau  politique met en garde contre le retour en force du phénomène de l’argent sale  pour  l’achat des voix des citoyens et qui s’est  étendu également  à la subornation des candidats. C’est là déjà un phénomène  qui porte atteinte  à la crédibilité de l’action politique qui  souffre d’ailleurs  de l’exploitation  de la religion et de la corruption. De graves aberrations qui accompagnent  des opérations électorales sous couvert d’actions prétendument dites de bienfaisance. A ce phénomène s’ajoute, souligne le document du Bureau politique, le recours massif, sans précédent,  de certains  partis politiques  à l’argent sale.
Concernant les élections professionnelles, le Bureau politique a tenu à rappeler l’ingérence de l’administration dans ce scrutin  et les multiples  fraudes flagrantes enregistrées, au grand jour,  avec la complicité du gouvernement  et à exprimer son inquiétude quant aux  prochaines échéances électorales. 
Il en impute également la responsabilité au gouvernement vu  toutes les violations enregistrées dans le cadre de la préparation des opérations électorales, sachant qu’il a rejeté toutes les propositions présentées par les partis de l’opposition tant  celles se rapportant à l’instance indépendante d’observation des élections ou à  la révision totale des listes électorales  ou encore à  l’adoption de délais  logiques de vote. 
En vue de réussir cette échéance, le Bureau politique exhorte toutes les militantes et tous les militants ittihadis, les sympathisants du parti et tous les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales et à prendre part aux opérations électorales, afin  de contrer les pratiques utilisées dans le but  de pousser à  la déception et à l’absentéisme. Tant de  pratiques  qui portent, entre autres,  sur les opérations de marchandage pour choisir les candidats, le retour en force de la corruption électorale, ou la fixation de délais  de dépôt des candidatures et de la campagne électorale, et de vote coïncidant avec les grandes vacances avec comme finalité de  permettre  au gouvernement d’arriver  à l’organisation   d’élections à sa mesure.  

Libé
Jeudi 30 Juillet 2015

Lu 799 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs