Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP et le PPS réitèrent leur volonté d’assurer l’union de la gauche




Les Bureaux politiques de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) et du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ont tenu, mercredi 27 avril à Rabat, une rencontre consultative qui a porté sur « La situation politique générale au Maroc et les perspectives d'avenir ».
Cette rencontre tenue au siège central du parti de la Rose à Rabat, a été présidée par le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, et le Secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, en présence du président de la Commission administrative du parti Habib El Malki, du président de la Commission centrale du PPS, en plus des membres des Bureaux politiques des deux partis.
Le Premier secrétaire a affirmé, en l’occasion, que  les deux partis sont déterminés à travailler ensemble pour unir la gauche marocaine, car l’USFP et le PPS constituent les premiers noyaux de celle-ci  aussi bien durant la lutte contre l’occupation ou celle menée pour la démocratie et le développement.
Driss Lachguar a également mis en exergue les valeurs et les principes idéologiques communs unissant les deux partis qui militent pour la démocratie, la dignité, l’égalité, l’Etat de droit et la justice sociale.
Il convient de rappeler que le PPS fait partie de la coalition gouvernementale actuelle. Mais pour le dirigeant ittihadi, cela ne doit être considéré comme un handicap, car l’USFP qui se situe dans l’opposition et le PPS, qui appartient à la majorité, peuvent œuvrer de concert pour défendre des dossiers concernant, à titre d’exemple, la transparence des prochaines échéances électorales, la lutte pour la parité, le renforcement de la représentativité des femmes dans les institutions électives et la réforme des lois électorales. 
Pour sa part, Nabil Benabdellah a souligné que la réunion avec la direction de l’USFP n’a pas pour but d’évaluer le passé, mais de débattre de ce que les deux partis peuvent faire dans l’avenir pour conforter les valeurs et principes communs de la gauche.
Il a également affirmé que l’ambition de son parti est de faire de la gauche une force dans la société nonobstant  la position de chacune de ses composantes, soulignant que les alliances se font selon les programmes, les convictions et les orientations et non pas selon les aspirations personnelles.
Un communiqué rendu public en l’occasion précise que cette réunion reflète la volonté des deux partis de se concerter, d’échanger leurs points de vue et d’analyser la nature de l’étape historique actuelle et les défis auxquels le Maroc fait face à tous les niveaux : politique, économique, social, culturel et des droits de l’Homme. Les deux partis ont aussi débattu des missions qui leur incombent à elles et à  toutes les forces nationales, démocratiques et progressistes en matière de renforcement du processus de démocratisation, de modernisation et d’édification d’un Maroc de liberté, de dignité et de justice sociale. Le Sahara marocain a également figuré parmi les points qui ont été abordés par les leaders des deux partis qui ont appelé à la vigilance et à la mobilisation pour faire face aux manœuvres attentatoires aux droits du Maroc et à sa souveraineté sur ses provinces sahariennes. Les deux partis ont, par ailleurs, exprimé leur volonté de prendre part à toutes les initiatives traduisant ainsi l’unanimité nationale en matière de défense de l’intégrité territoriale sous la conduite éclairée  de S.M le Roi Mohammed VI. A l'issue de cette réunion, les deux partis ont décidé d' « œuvrer pour unifier les forces de la gauche ». 
Le PPS et l'USFP se sont également engagés à reprendre « le travail en commun entre les différents secteurs et organisations parallèles » des deux partis, afin d'atteindre leurs « ambitions communes se rapportant à la construction démocratique, à la justice sociale et à l'égalité ».
Il convient de rappeler que Driss Lachguar avait précisé lors d’une rencontre organisée mardi à Salé par l’Université populaire de la Fondation Fqih Tétouani pour les sciences, la littérature et les œuvres sociales, que c’est le PPS qui avait demandé la tenue de cette réunion, et que la direction de l’USFP l’a acceptée sur le champ.


H.T
Vendredi 29 Avril 2016

Lu 1353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs