Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP déterminé à barrer la route à la pensée rétrograde




L’USFP déterminé à barrer la route à la pensée rétrograde
Les membres du Conseil national de l’USFP réunis fin de la semaine dernière au Complexe sportif Moulay Rachid à La Maâmora, ont approuvé, à l’unanimité, les décisions organisationnelles et les recommandations politiques soumises par la Commission administrative nationale dont les assises se sont déroulées samedi dernier.
Ils ont également exprimé leur détermination à faire face à la montée de la pensée rétrograde qui exploite les sentiments religieux pour répandre son modèle sociétal archaïque, selon le communiqué du Conseil national dont nous publierons la traduction intégrale dans nos prochaines éditions.
Ils ont, par ailleurs, exprimé leur préoccupation quant à la situation politique « floue » qui règne au Maroc du fait que l’action menée par le parti qui dirige la coalition gouvernementale actuelle reflète une orientation de droite diamétralement opposée à l’orientation réformiste prônée par la Constitution de 2011 dont les dispositions progressistes et modernistes ont ouvert la voie à la consécration de l’Etat de droit et des institutions.
« Cependant, la pratique quotidienne du parti qui dirige le gouvernement reflète d’une façon claire une orientation de droite antimoderniste et opposée à l’interprétation démocratique de la Constitution. Elle constitue également une régression dangereuse par rapport aux acquis existant au niveau social, des droits de l’Homme, des droits civiques et du droit syndical, tout en adoptant des choix économiques qui ont conduit le pays à la récession et à une crise sans précédant », a souligné le communiqué du Conseil national.
Le pays se trouve ainsi devant un dilemme : ou bien continuer l’édification d’un Etat démocratique et moderne comme le souhaitent les forces nationales démocratiques et progressistes dont l’USFP, ou bien se résigner devant « le complexe d’intérêts clientélistes qui veut consacrer l’Etat de rente et d’allégeance et du système de médiation et de népotisme parrainé par le parti qui dirige le gouvernement », à savoir le PJD.
A noter que le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a prononcé au début des travaux du Conseil national, une allocution dans laquelle il a rappelé les décisions prises la veille par la Commission administrative nationale, et notamment celles concernant la résolution organisationnelle.
Dans ce sens, il a souligné qu’il faut voir le côté positif de cette résolution, car elle « nous rappelle toutes les obligations découlant de l’adhésion avant de parler des droits », ajoutant que ces décisions « concernent l’avenir et non pas le passé » et appelant les membres du Conseil national «au dépassement positif des erreurs du passé ».
Quant à la préparation des échéances électorales, Driss Lachguar a affirmé que la Commission administrative avait insisté sur la nécessité de la mobilisation de tous les Ittihadis pour prendre part à ce processus dès son enclenchement, c’est-à-dire dès l’inscription sur les listes électorales. Dans ce cadre, il a exhorté tous les secrétaires provinciaux à se procurer les listes électorales de leurs provinces pour permettre à la direction du parti de présenter son opinion à leur propos au ministère de l’Intérieur.
Le Premier secrétaire de l’USFP a, par ailleurs, exprimé son souhait de voir dressée la liste des candidats du parti aux prochaines élections avant le mois de mars prochain pour leur permettre de mieux se préparer à ces échéances.
Habib El Malki, président de la Commission administrative, a quant à lui rappelé les thèmes qui ont été discutés et débattus par les membres de cette Commission et les décisions prises par celle-ci.
Il a affirmé que la situation politique actuelle est marquée par une régression à tous les niveaux : politique, social, culturel… à cause « du coup d’Etat contre la Constitution de 2011». «Cela constitue un danger pour ce que nous appelons l’exception marocaine et pour la stabilité du pays», a-t-il conclu.

Mourad Tabet
Mardi 30 Décembre 2014

Lu 562 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs