Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP dénonce le crime abject perpétré contre le personnel de Charlie Hebdo




L’USFP dénonce le crime abject perpétré  contre le personnel de Charlie Hebdo
La réunion du Bureau politique de l’USFP tenue, jeudi 8 janvier, au siège des quotidiens Al Ittihad Al Ichtiraki et Libération a été consacrée à l’examen de nombreuses questions d’ordre politique et organisationnel.
Après avoir pris acte du rapport présenté par le Premier secrétaire, Driss Lachguar, le Bureau politique a confirmé ce qui suit :
1- La présentation des condoléances aux familles, consœurs et confrères des victimes du crime abject perpétré à l’encontre du personnel de l’hebdomadaire «Charlie Hebdo». Le Bureau politique leur exprime ainsi qu’au peuple français son entière solidarité, de même qu’il dénonce cet acte terroriste qui intervient dans un contexte d’exacerbation de la pensée criminelle extrémiste, au nom de la religion islamique qui n’a aucun lien avec l’assassinat des innocents et l’écoulement du sang humain.
Le Bureau politique considère que ce crime odieux constitue une tentative visant à propager la peur et à terroriser tous ceux qui ont une opinion différente, en les menaçant dans leur intégrité physique. C’est aussi un crime avoué contre la liberté de pensée, de critique et de création en tant que valeurs universelles que les parties extrémistes cherchent à atteindre afin d’imposer leur propre conception par la terreur. Cela nécessite de s’arrêter, de manière claire et sans équivoque, aux référentiels politiques et idéologiques dont les criminels usent pour justifier leurs forfaits et de contrer cette pensée extrémiste que ne cessent de propager des groupes, des partis et autres forces fondamentalistes par tous les moyens et en comptant sur des financements colossaux et des parapluies médiatiques et politiques, lui préparant, de la sorte, un terreau fertile permettant son développement parmi les jeunes en particulier au prétexte de défendre l’identité et la religion.
Le Bureau politique adresse un appel au gouvernement et à l’ensemble des parties en France pour œuvrer à faire face à toute réaction précipitée et surexcitée contre la communauté musulmane qui n’a aucun rapport avec ce qui s’est passé. Il dénonce également toute atteinte à son intégrité physique ou à sa situation sociale et administrative, de même que pour les mosquées et les centres culturels qui sont visés, ce qui ne peut que nourrir les sentiments de haine et baliser le chemin à tous les courants extrémistes et fascistes.
2-Veillant, par ailleurs, à poursuivre les chantiers organisationnels, le Bureau politique a procédé à la répartition des tâches entre ses membres afin de superviser les congrès et conseils provinciaux devant se tenir durant les deux prochaines semaines en vue du parachèvement de la structure des différentes organisations du parti.
3-Examen des moyens permettant de véhiculer nombre de positions du parti concernant les questions politiques de l’heure, que ce soit à travers la presse du parti et ses outils de communication, ou à travers le Parlement.

Samedi 10 Janvier 2015

Lu 1199 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs