Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP demande une enquête impartiale sur le décès de Karim Lachkar

Le procureur général du Roi près la Cour d’appel d’El Hoceima ordonne à la BNPJ de mener des investigations approfondies sur les circonstances du drame




L’USFP demande une enquête impartiale sur le décès de Karim Lachkar
L’USFP prend en main l’affaire du décès de Karim Lachkar. Une commission regroupant des membres du Bureau politique, du Secrétariat régional d’El Hoceima et des parlementaires du parti dans la région, sera chargée de suivre les développements de ce dossier. 
Pour le parti de la Rose, la préservation de la sécurité des citoyens ainsi que leur droit à la vie sont des droits sacrés et des lignes rouges qu’il ne faut pas franchir.  A ce propos, l’USFP exige une enquête transparente pour élucider les circonstances de ce décès. Mieux, il estime que le Maroc est appelé à réviser son Code de procédure pénale pour qu’il soit au diapason  des engagements internationaux du Royaume, notamment en ce qui concerne les garanties de traitement humain à accorder aux mis en cause et la lutte contre toutes les formes de torture. 
«La famille du défunt a le droit d’être informée des causes réelles du décès de leur fils. D’autant plus que celui-ci portait des traces de blessures sur le front et de nombreuses contusions», nous a déclaré Ali Belmazyane du bureau local de l’OMDH à El Hoceima tout en estimant qu’une enquête indépendante et approfondie sur la mort de Karim est nécessaire. 
A en croire notre source, l’infortuné aurait été arrêté par la police mardi vers 4H00 du matin à l’entrée de la ville. Environ deux heures plus tard, il aurait décédé dans son lieu de détention suite au mauvais traitement qui lui a été infligé. «  Tout laisse penser que Karim est mort au commissariat de police après avoir subi un interrogatoire musclé.  Nous avons des photos du corps du défunt qui attestent de l’existence de plaies et de traces de contusions sur le visage ainsi que sur d’autres parties du corps, sans oublier ses habits qui étaient en piteux état, ce qui en dit long sur les circonstances de sa détention », nous a confié M. Belmazyane. Il n’est d’ailleurs pas le seul à avancer cette version des faits. La direction des services des urgences de la ville a affirmé que le défunt est bien et bel décédé avant son arrivée à l’hôpital régional Mohammed V.  « Le corps médical a refusé d’autopsier le défunt et de délivrer un  certificat attestant son décès aux urgences », nous a précisé notre source.  
Une mort des plus douteuses donc. Surtout que les deux témoins qui ont accompagné Karim la nuit de son arrestation ont choisi de garder le silence sur les circonstances réelles de ce drame, laissant ainsi planer le doute sur le décès. « Les deux témoins ont été relaxés par la police alors que certaines rumeurs ont indiqué que l’un des compagnons de Karim a été arrêté pour conduite en état d’ivresse publique et manifeste. Nous nous demandons pourquoi la police fait montre d’indulgence à leur égard et les a vite relaxés et pourquoi ils gardent le silence depuis lors», s’est interrogée notre source.
Du côté de la police nationale, les rumeurs vont bon train. Un communiqué non signé et non officiel a fait le tour de plusieurs sites de la Toile, en indiquant que Karim a été arrêté après avoir fui un contrôle de police à l’entrée de la ville. Une fuite dont les conséquences seraient les blessures et les traumatismes constatés sur son corps. 
Le communiqué a également précisé qu’une fois l’identité du défunt relevée, il a été dirigé  directement vers les urgences pour y recevoir les soins nécessaires.  Un renvoi qui lui sera fatal puisqu’il serait décédé après avoir perdu conscience.  Une version que la DGSN n’a pas jugé bon de confirmer ou d’infirmer. 
« La police nationale préfère jouer la prudence ou plutôt faire profil bas. Elle sait pertinemment que la situation est grave dans la région et qu’il faut  peu de choses pour qu’elle s’embrase », nous a confié Ali Belmazyane avant de poursuivre : « Nous avons constaté dernièrement la recrudescence des cas d’atteinte aux droits de l’Homme à l’encontre des militants associatifs et syndicaux de la ville qui se plaignent d’avoir subi de mauvais traitements dans les postes de police ».  
Le militant de l’OMDH va plus loin. Il estime que les résultats de l’enquête en cours seront  déterminants. « Si les investigations révèlent une quelconque implication de la police, la réaction de la population de la région pourrait être violente », a-t-il conclu.    
Il convient de préciser qu’une enquête a été ouverte mercredi à ce propos.
Dans un communiqué relayé par l’agence MAP, le procureur général du Roi près la Cour d’appel de cette ville a, en effet, annoncé qu’ « il a été décidé de mener des investigations approfondies concernant les circonstances du décès, tôt mardi matin, de Karim Lachkar au service des urgences à l’hôpital Mohammed V d’Al Hoceima». Le défunt a été dirigé vers cet établissement hospitalier par la police, a précisé la même source, en précisant que « ces investigations ont été confiées à la Brigade nationale de la police judiciaire de Casablanca» et qu’«il a été aussi décidé d’effectuer une autopsie du corps du défunt par le service de la médecine légale à l’hôpital Ibn Rochd» de la capitale économique, «pour déterminer les causes réelles du décès».
Le procureur général du Roi a également «assuré que les mesures légales qui s’imposent seront prises sitôt ces investigations achevées». 

Hassan Bentaleb
Vendredi 30 Mai 2014

Lu 2319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs