Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’UNICEF appelle l'Europe à faire preuve d'humanité envers les enfants migrants






Un quart des personnes cherchant refuge en Europe sont des enfants



Au moins un quart des personnes qui cherchent refuge en Europe sont des enfants dont 106.000 ont demandé l'asile au cours du premier semestre 2015, a indiqué Anthony Lake, directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).
Réagissant aux images insoutenables d'enfants migrants retrouvés morts en Europe qui ont circulé ces derniers jours dans la presse du monde entier, ce dernier a appelé les Etats européens à ne pas perdre de vue le caractère profondément humain de la crise actuelle.  
« Nous ne devons jamais oublier ce qui se cache derrière tant d'histoires de familles cherchant refuge en Europe : de terribles conflits comme celui en cours en Syrie, qui a déjà contraint environ 2 millions d'enfants à fuir leur pays », a-t-il rappelé estimant que seule la fin de ces conflits pourra mettre un terme à tant de misère.
A l’instar de nombreux autres responsables du monde, Anthony Lake a déploré les « images déchirantes de corps d'enfants échoués sur les rivages européens... étendus asphyxiés à l'arrière de camions franchissant les frontières... hissés au-dessus de barbelés par des parents désespérés ».
Conscient que ces images choquantes ne seront pas les dernières à inonder les médias sociaux du monde entier, les écrans de télévision et les pages des journaux, ce responsable à l’UNICEF a déclaré qu’il ne suffit pas seulement que le monde soit choqué par ces images. « Le choc doit se traduire par l'action », a-t-il lancé. « Parce que le sort de ces enfants n'est ni le fruit d'un choix, ni entre leurs mains propres, ils ont besoin d'être protégés ; ils ont le droit d'être protégés », a ajouté.
Ceci dit, le directeur exécutif ne se contente pas à faire des analyses et critiquer. Il présente aussi des mesures que l’on peut retrouver sur le site des Nations unies et qui, à ses yeux, doivent être prises par les Etats européens. 
Ainsi, Anthony Lake propose en premier de protéger ces enfants en leur faisant bénéficier de services de base tels que la santé, l’alimentation, le soutien affectif et l’éducation. En plus d'un logement convenable permettant de garder les familles de migrants et réfugiés sous un même toit.
Deuxième mesure, déployer un nombre suffisant de spécialistes de la protection de l'enfance formés pour aider les enfants et leurs familles. La troisième mesure consiste à poursuivre les opérations de recherche et de sauvetage, non seulement en mer, mais aussi sur la terre, et déployer tous les efforts possibles pour éviter les abus et l'exploitation des enfants migrants et réfugiés.
Enfin, la quatrième vise à prioriser l'intérêt des enfants dans toutes les décisions prises les concernant, notamment en matière d'asile.
«Nos pensées vont aujourd'hui aux familles qui ont perdu des enfants au large des côtes, sur les rives et le long des routes de l'Europe. Alors que les débats sur les politiques à mener se poursuivent, nous ne devons jamais perdre de vue le caractère profondément humain de cette crise», a conclu le directeur exécutif de l’UNICEF.


Alain Bouithy
Lundi 7 Septembre 2015

Lu 560 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs