Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’UMP tente de faire bloc derrière le président : La justice réclamerait les comptes de la campagne de Sarkozy




L’UMP  tente de faire bloc derrière le président  : La justice réclamerait les comptes de la campagne de Sarkozy
Les comptes de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 font l’objet d’une réquisition judiciaire liée à l’affaire Bettencourt instruite à Bordeaux, affirme le quotidien régional Sud-Ouest sur son site Internet.
Contacté par Reuters, le parquet de Bordeaux a indiqué ne pas communiquer sur cette affaire. Selon Sud-Ouest, le juge d’instruction bordelais Jean-Michel Gentil, qui a notamment entendu le 14 septembre dernier Claire Thibout, l’ancienne comptable de l’héritière de L’Oréal Liliane Bettencourt, serait à l’origine de cette réquisition des documents détenus par la Commission nationale de contrôle des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Le magistrat instructeur l’avait convoquée à la suite de ses déclarations à l’été 2010 devant les enquêteurs. Elle avait alors affirmé avoir assisté à ce qu’elle pense être des remises d’argent de la part de la milliardaire à des politiques avant la présidentielle de 2007. Son avocat Me Antoine Gilot avait indiqué que les carnets qu’elle tenait et les enregistrements des conversations effectués par le majordome de Liliane Bettencourt à son domicile avaient «révélé des problèmes de financement politique dans lequel le nom de Nicolas Sarkozy a (...) été prononcé».
L’ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, est accusé par l’ex-comptable d’avoir remis en 2007 150.000 euros en espèces à Eric Woerth, à l’époque trésorier de l’UMP, pour la campagne de Nicolas Sarkozy, des faits niés par les intéressés. Le juge Jean-Michel Gentil devrait entendre Eric Woerth prochainement, toujours selon Sud-Ouest.
Patrice de Maistre a été mis en examen le 15 décembre à Bordeaux pour «abus de faiblesse», «complicité d’abus de confiance et d’escroquerie aggravés par état de vulnérabilité au préjudice de Liliane Bettencourt», et «blanchiment». Le photographe François-Marie Banier et son ami Martin d’Orgeval sont eux aussi mis en examen dans la même enquête visant la fortune de la milliardaire, ce qui a marqué le début effectif des poursuites dans cette saga politico-judiciaire. François-Marie Banier est poursuivi pour «abus de faiblesse, abus de confiance, escroquerie aggravés et blanchiment», son compagnon pour «abus de faiblesse, blanchiment, recel de ces délits», a précisé le parquet. Le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt de 2003 à 2010 entretenait des liens financiers avec Eric Woerth quand ce dernier était ministre du Budget. Patrice de Maistre avait également embauché l’épouse de l’ancien ministre en 2007. Le ministre a remis la Légion d’honneur au gestionnaire de fortune quelques mois plus tard.
De sa part, le Premier ministre, François Fillon, a appelé mardi les députés UMP à faire bloc derrière Nicolas Sarkozy et à mettre en sourdine leurs interrogations sur la stratégie du chef de l’Etat à l’approche de l’élection présidentielle.
Il réagissait aux réserves exprimées par le rapporteur du budget, Gilles Carrez, et par le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire sur le projet de «TVA sociale» que le chef de l’Etat souhaite faire voter en février pour alléger le coût du travail.
«Par rapport à cette stratégie et à la réaction de l’opinion publique on a tous des interrogations. Mais nous allons avoir un candidat. C’est lui qui pilote la stratégie», a dit François Fillon selon des propos rapportés par des participants à une réunion devant le groupe UMP de l’Assemblée.
«Je vous invite à faire preuve de la plus grande unité derrière cette stratégie. Nous devons faire bloc car c’est lui qui doit nous permettre de gagner l’élection présidentielle et les législatives», a-t-il ajouté.

REUTERS
Jeudi 12 Janvier 2012

Lu 387 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs