Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UEFA exhorte la Fifa à interdire la propriété d'un joueur par des tiers




L'UEFA exhorte la Fifa à interdire la propriété d'un joueur par des tiers
L'Union européenne de football (UEFA) a exhorté jeudi la Fédération internationale (Fifa) à prendre une réglementation pour interdire la propriété de joueurs par des tiers, sinon, elle prendra les mesures elles-mêmes pour interdire dans ses propres compétitions cette pratique controversée.
"La propriété d'un joueur par des tiers devrait être interdite par principe. Par conséquent, il sera demandé à la Fifa d'émettre des règles mondiales adéquates pour interdire la détention d'un joueur par des tiers", a souligné le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino, à l'issue de son comité exécutif à Lausanne.
"Si la Fifa ne le faisait pas, alors l'UEFA se tient prête à instaurer un cadre réglementaire via le Conseil stratégique du football professionnel pour interdire de tels arrangements pour les compétitions de l'UEFA", a-t-il ajouté. "C'est vraiment le temps d'avoir une réglementation. Cependant de manière raisonnable, avec une période de transition", qui pourrait aller jusqu'à quatre ans, selon lui.
L'Angleterre et la France interdisent déjà depuis plusieurs années cette pratique, à laquelle ont recours quelques clubs portugais, mais surtout les clubs brésiliens et argentins.
"Cela n'a pas stoppé les transferts de joueurs en Angleterre et en France. Cela signifie juste que les clubs doivent prendre ces questions entre leurs mains, et que les joueurs ont besoin d'avoir leur avenir entre les mains et non pas entre celles de quelqu'un dont le modèle d'affaire est de faire le plus de transferts possibles pour faire le plus d'argent possible", a fait valoir Gianni Infantino.
Pour pouvoir recruter une star, qu'ils ne pourraient pas s'offrir avec leurs seuls moyens, des clubs ont recours à ce système de partage des droits économiques avec des investisseurs privés.
Les copropriétaires, qui vont des agences sportives aux grandes entreprises et visent en général de jeunes talents, obtiennent un retour sur investissement au moment de la vente du joueur sur laquelle ils touchent un pourcentage.

Libé
Samedi 8 Décembre 2012

Lu 135 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs