Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’UE se mobilise contre Ebola

Les personnels de santé du Liberia durcissent leur grève




L’UE se mobilise contre Ebola
Les ministres européens de la Santé ont été invités à participer jeudi à Bruxelles à une "réunion technique" sur un éventuel renforcement des contrôles des voyageurs en provenance des pays africains touchés par Ebola, a indiqué lundi la présidence italienne. 
Le rendez-vous vise à "coordonner les actions des Etats membres" sur cet aspect du dossier, en l'absence pour le moment de consensus sur l'opportunité de dépistages aux arrivées en Europe, a ajouté la présidence.  Londres est la seule capitale de l'UE à avoir introduit jeudi des contrôles à l'arrivée dans ses principaux aéroports et gares, suivant les exemples américain et canadien. 
 Il s'agit d'une réunion "technique pour un "échange de vues", alors que la mise en vigueur de mesures en la matière relèvent des Etats membres, a souligné la présidence.
Selon une source européenne, la discussion doit aussi porter sur "l'efficacité des procédures de dépistage en vigueur au départ des pays affectés" 
 Le but est également "d'envoyer un message d'engagement de la part de l'Union européenne, et de rassurer les Européens", alors que la contamination d'une aide-soignante espagnole la semaine dernière a Madrid a levé un vent de panique en Europe, a expliqué cette source européenne. 
 En l'état, la participation de tous les ministres n'est pas acquise, a-t-elle précisé. La surveillance des arrivées en Europe de voyageurs en provenance des zones à risque figure déjà à l'agenda de la réunion hebdomadaire, vendredi, du Comité de sécurité sanitaire, l'instance européenne d'experts mobilisée depuis des mois sur l'épidémie d'Ebola.  Moins d'une demi-douzaine d'Etats membres, dont la France et la Belgique, entretiennent des liaisons aériennes directes avec les zones à risque, en Afrique occidentale.  La mise en place d'un dépistage du virus d'Ebola parmi les voyageurs en provenance de ces zones n'est pour le moment pas préconisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le filtrage s'effectuant actuellement au départ, pour l'essentiel via une prise des températures des passagers.   
Par ailleurs et après des mois de lutte contre Ebola, les personnels de santé du Liberia, le pays le plus frappé par l'épidémie, ont menacé de durcir leur grève lundi pour obtenir le versement de primes de risque, alors qu'un deuxième cas de contamination hors Afrique a touché les Etats-Unis.  
A partir de lundi "nous serons en grève nationale dans tous les hôpitaux et centre de soins, y compris les centres de traitement d'Ebola", a déclaré dimanche à l'AFP le président du syndicat du secteur, Joseph Tamba.  Le Liberia a enregistré à lui seul 2.316 morts de la fièvre hémorragique sur un total de 4.033 dans sept pays, selon le dernier bilan de l' OMS  vendredi, arrêté au 8 octobre. 

Mardi 14 Octobre 2014

Lu 85 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs