Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE présente des quotas pour la répartition des réfugiés par pays

Angela Merkel estime que plafonner à l'avance le nombre de migrants n'a aucun sens




Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, devait présenter hier ses propositions pour répartir 120.000 réfugiés dans l'UE, un "premier pas" selon l'Allemagne, qui appelle à un système de quotas sans plafond.
Lors de son discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen à Strasbourg, M. Juncker devait détailler un plan dont les grandes lignes sont déjà connues.
Il prévoit de répartir entre Etats membres de l'UE 120.000 réfugiés au cours des deux prochaines années. Ces quotas d'accueil placent l'Allemagne en première ligne (26,2%, 31.443 réfugiés), suivie de la France (20%, 24.031) et de l'Espagne (12,4%, 14.931).
Mais l'Allemagne a appelé mardi ses partenaires européens à ouvrir plus grand leurs portes aux dizaines de milliers de réfugiés qui se pressent aux frontières du Vieux Continent. Angela Merkel devait s'expliquer sur le sujet devant les députés allemands, jugeant que plafonner à l'avance le nombre de migrants n'avait aucun sens.
Selon les derniers chiffres de l'ONU, plus de 380.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis janvier et 2.850 sont morts ou portés disparus.
Devenue le lieu emblématique d'une vague sans précédent depuis 1945, la petite île grecque de Lesbos doit accueillir à elle seule 20.000 candidats à l'exil, soit le quart de sa population. Depuis lundi soir, les autorités y ont enregistré 14.000 personnes.
Des centaines de personnes attendaient mardi soir dans le principal port de l'île pour prendre un ferry et poursuivre leur voyage vers l'Europe du nord.
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, qui avait parlé lundi d'un "exode" qui risquait de durer "des années", a déclaré mardi qu'il fallait se "concentrer sur le combat contre le trafic d'êtres humains et les passeurs" ainsi que sur les opérations pour "sauver la vie des gens".
Dans le sud de la Hongrie, des centaines de migrants ont forcé mardi le cordon de la police hongroise à la frontière avec la Serbie, en plusieurs incidents distincts, et les policiers ont fait usage de gaz au poivre ou de gaz lacrymogène pour contenir un des groupes, ont rapporté des médias locaux.
Une loi récemment votée par Budapest qui rend l'immigration illégale passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison pourrait "conduire au chaos", a averti le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).
L'Autriche a renoncé à contrôler les trains à la frontière avec la Hongrie et des trains spéciaux relient désormais Vienne à Munich. L'Allemagne, qui s'attend à 800.000 demandes d'asile rien que cette année, a vu arriver environ 6.000 personnes entre lundi et mardi matin, en plus des 20.000 du week-end. Cependant, les réfugiés se retrouvent plongés dans les méandres de la bureaucratie allemande, débordée. Dans les centres d'accueil, l'atmosphère était mardi chaotique alors que les places dans les centres d'hébergement font défaut partout en Allemagne. Malgré les difficultés, les signes de solidarité, publics et privés, se multiplient un peu partout en Europe comme en Espagne où les municipalités dirigées par le mouvement des "indignés", notamment Barcelone, ont lancé un mouvement citoyen pour créer un réseau de "villes-refuges européennes".
La Maison Blanche, critiquée pour son manque de réactivité face à la crise des réfugiés syriens, a indiqué qu'elle envisageait de nouvelles mesures pour y répondre.

Jeudi 10 Septembre 2015

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs