Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE doit maintenir la pression sur la Russie à propos du conflit ukrainien


Retour au calme à Avdviïvka, théâtre de combats meurtriers dans l'est du pays



L'Union européenne doit maintenir la pression sur la Russie pour faire taire les armes dans l'est de l'Ukraine, quel que soit le positionnement de l'administration Trump à l'égard de Moscou, ont affirmé lundi plusieurs dirigeants européens.
"Ce qui est sûr c'est que dans l'UE nous sommes clairs sur l'annexion illégale de la Crimée, que nous continuerons de ne pas reconnaître, et sur la nécessité d'une mise en œuvre complète des accords de Minsk", censés ramener la paix en Ukraine, a déclaré Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'UE.
A son arrivée à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles, Mme Mogherini était interrogée sur la volonté réitérée dimanche par le président américain Donald Trump de réchauffer les relations avec son homologue russe Vladimir Poutine. "Ce n'est pas à moi de spéculer là-dessus (...) Je ne peux pas m'exprimer sur le point de vue de l'administration américaine, simplement dire quel est celui de l'Union européenne", a-t-elle souligné.
Face à la "dégradation significative" de la situation depuis le 29 janvier dans l'est de l'Ukraine --où se combattent à l'arme lourde forces loyalistes et séparatistes prorusses--, l'UE va réaffirmer sa volonté de "travailler avec toutes les parties", a ajouté l'ex-ministre italienne.
Elle a présenté comme "une obligation" le respect du cessez-le-feu et le retour au calme dans l'est du pays.
Le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson a appelé de son côté à "maintenir la pression sur la Russie".
Lors de la réunion, a-t-il fait valoir devant des journalistes, "le Royaume-Uni va insister sur le fait qu'il n'est pas question d'un assouplissement des sanctions" qui frappent depuis 2014 Moscou et des proches du président Poutine.
"Nous avons une politique claire et bien formulée sur la Russie, et (elle) se poursuivra, peu importent les gestes de la nouvelle administration américaine avec le président russe", a assuré pour sa part Alfonso Dastis, ministre espagnol des Affaires étrangères.
Sur le conflit ukrainien, "nous avons une politique bien définie, qui consiste à faire respecter les accords de Minsk", a-t-il ajouté, "quand il y aura un net progrès dans les accords de Minsk, on pourra reconsidérer les sanctions".
Le calme régnait dimanche à Avdviïvka, petite ville de l'est de l'Ukraine depuis une semaine au cœur de combats meurtriers qui ont poussé le président américain Donald Trump à promettre d'aider à rétablir la paix.
L'armée ukrainienne n'a fait état d'aucune perte ces dernières 24 heures, pour la première fois depuis le début de cette flambée de violences le 29 janvier entre forces de Kiev et rebelles prorusses, qui s'en rejettent la responsabilité.
En une semaine, un total de 27 personnes, tant des civils que des militaires, ont été tuées dans les affrontements à Avdiïvka et huit autres ailleurs sur la ligne de front, dans un conflit qui a fait près de 10.000 morts depuis son déclenchement en avril 2014.
Il s'agit des pires violences depuis l'instauration d'un cessez-le-feu "illimité" fin décembre. Le conflit a fait près de 10.000 morts depuis son déclenchement en avril 2014.
Samedi, Donald Trump a assuré son homologue ukrainien Petro Porochenko vouloir travailler avec Kiev et Moscou pour mettre fin au conflit, selon le compte-rendu de leur entretien téléphonique par la Maison Blanche.

Libé
Lundi 6 Février 2017

Lu 585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs