Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE condamne la construction de nouveaux logements par Israël

Un plan qui sape la perspective d'une solution




L'UE condamne  la construction  de nouveaux logements par Israël
L'Union européenne a condamné vendredi la construction de nouveaux logements dans un quartier juif de Jérusalem-Est, prévenant que l'avenir de ses relations avec Israël dépendra de son engagement pour la paix.  Le plan de construction de ces 2.610 logements a reçu un accord final la semaine dernière avec sa publication légale, qui précède de quelques jours le lancement des appels d'offres.  "C'est un nouveau pas très préjudiciable qui sape la perspective d'une solution des deux Etats et fait douter de l'engagement d'Israël en faveur d'une solution pacifique et négociée avec les Palestiniens", a estimé le service diplomatique de l'UE dans un communiqué.  Une solution au conflit ne pourra être trouvée "que si les parties s'abstiennent d'actions unilatérales qui changent la situation sur le terrain", a-t-il insisté, rappelant que "l'UE ne reconnaîtra pas de changements aux frontières d'avant 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, sauf si les deux parties y consentent". "Nous soulignons que l'avenir des relations entre l'UE et Israël dépendra de l'engagement de ce dernier pour une paix durable et une solution comprenant deux Etats", a-t-il ajouté. La poursuite de la colonisation est considérée comme une entrave majeure aux efforts déployés depuis des décennies pour résoudre le conflit israélo-palestinien.
Israël considère Jérusalem comme sa capitale "unifiée et indivisible". La communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion de Jérusalem-Est, où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.  200.000 Israéliens vivent au côté de 306.000 Palestiniens à Jérusalem-Est, selon la municipalité israélienne de la ville.
A rappeler que le président palestinien Mahmoud Abbas s'est dit déterminé mercredi à réclamer au Conseil de sécurité une date butoir pour l'occupation israélienne, en dépit des pressions américaines et même si la relation avec Washington est déjà "tendue".  Il a également prévenu qu'il ne renoncerait pas à adhérer à la Cour pénale internationale (CPI) en cas de veto américain à une future résolution sur la fin de l'occupation israélienne.  M. Abbas a fait cette déclaration à son retour de New York où il a assuré dans un discours véhément devant l'ONU son intention d'en finir avec le fonctionnement ancien des discussions de paix avec les Israéliens. "Les relations avec l'administration américaine sont tendues", a-t-il dit à des journalistes au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah (Cisjordanie), en qualifiant de "partiale" la réaction américaine à son discours. Washington l'avait jugé "offensant". "La direction palestinienne subit de fortes pressions pour ne pas aller au Conseil de sécurité et adhérer à des organisations internationales, la première de ces pressions portant sur l'aide", a dit M. Abbas. Les Palestiniens reçoivent chaque année 700 millions de dollars des Etats-Unis, a-t-il dit. "L'atmosphère est tendue (...) et il n'est pas dans notre intérêt de la tendre davantage. Mais en même temps, je maintiens que nous ne pouvons pas revenir sur notre décision" de présenter une résolution au Conseil de sécurité, a-t-il martelé.  

AFP
Samedi 4 Octobre 2014

Lu 134 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs