Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’UE appelée à s’impliquer davantage dans la résolution du dossier saharien

Visite à Laâyoune d’une délégation d’eurodéputés




L’UE appelée à s’impliquer davantage dans la résolution du dossier saharien
En visite, au cours de la semaine dernière, à Laâyoune où elle a été reçue par le wali entouré des élus et des chioukhs, une délégation de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen a appelé l’Union européenne à s’impliquer davantage dans la recherche d’un règlement pacifique et durable du conflit du Sahara sous l’égide de l’Organisation des Nations unies (ONU).
L’UE, estiment les eurodéputés socialistes et démocrates, dispose d’un nombre d’instruments aptes à contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme (soutien au monitoring, formation et promotion des droits de l’Homme, formation des forces de police) et à promouvoir le développement économique et social dans la région.
La délégation qui a effectué dernièrement une tournée au Maroc, a visité les provinces du Sud, dans le cadre d’une mission d’observation de la situation et des blocages qui entravent les efforts visant une solution politique négociée. Cette délégation conduite par Véronique de Keyser et composée de cinq eurodéputés devrait, dans le cadre  de sa mission, se rendre cet été dans les camps de Tindouf.
Le groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen qui estime que la nouvelle politique de voisinage adoptée par l’UE constitue une opportunité de plus pour accélérer le règlement de ce dossier, compte tenu du contexte de transition politique en cours au Maghreb et l’insécurité régionale préoccupante prévalant dans le Sahel.
Le groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen se dit « convaincu, compte tenu de l’évolution démocratique au Maroc, de l’accélération des réformes économiques et sociales et du processus de régionalisation, que  les eurodéputés peuvent également «aider à une solution politique négociée du conflit».
Il souligne, en outre que le programme des échanges de visites entre les familles séparées par le mur de sable doit être renforcé» et accompagné de mesures instaurant la confiance afin de favoriser la réconciliation.
Les eurodéputés socialistes et démocrates devraient avoir une vision plus claire de la situation sur le terrain une fois qu’ils auront visité les camps de Tindouf.

Ahmadou El-Katab
Lundi 1 Juillet 2013

Lu 250 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs