Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Orchestre philharmonique du Maroc présente son nouveau spectacle “Don Giovanni”

Du 10 au 15 avril au Théâtre national Mohammed V




L’Orchestre philharmonique du Maroc présente son nouveau spectacle “Don Giovanni”
L’Association de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) est devenue, au fil des années, un acteur incontournable du paysage culturel, et la référence en matière de musique classique au Maroc. En proposant, du 10 au 15 avril courant, un spectacle hors du commun, « L’opéra des opéras : Don Giovanni », l’OPM offre au grand public l’opportunité de découvrir l'opéra dans des conditions spectaculaires.   Une façon originale de sensibiliser et charmer un public, le plus large possible, à la magie de l'opéra. Adapté de l’œuvre de Mozart et mis en scène par Jean-Marc Biskup, ce spectacle regroupera 20 choristes, 8 solistes chanteurs et 58 musiciens. Encore une fois, les spectateurs marocains pourront suivre l’intrigue sur des prompteurs installés dans la salle, qui traduiront en français les chants et les dialogues italiens. 
Comme chaque année, le jeune public n’est pas en reste. En effet,  l’OPM lui donne rendez-vous, le jeudi 10 avril, dans le cadre du projet « Viens à l’Opéra!», dédié en exclusivité aux jeunes élèves des écoles élémentaires et du collège, qui s’appuie à la fois sur la connaissance approfondie de l’œuvre présentée, mais aussi sur la découverte des métiers des différents acteurs artistiques et techniques.
Par ailleurs, l’intrigue de ce spectacle est passionnante et bien ficelée. Il s’agit d’un jeune noble, de Séville du XVIIème  siècle, Don Giovanni, qui au grand désespoir de son père, passe son temps à jouir de la vie. Très grand séducteur, fin manipulateur, aidé malgré lui par son pauvre valet Leporello, Don Giovanni attire les femmes dans son lit en leur promettant le mariage avant de les délaisser complètement le lendemain.
Après beaucoup de péripéties, il se retrouve pourchassé par les maris, les fiancés, les frères et les pères de celles qu'il a séduites et se réfugie dans un cimetière avec son valet. Il se trouve alors face à la statue de la tombe d'un père qu'il a tué: la Statue du commandeur. La statue s'anime et lui demande de se repentir et de cesser de faire du mal sous peine de finir en enfer. Don Giovanni refuse.
Il est à rappeler que ce spectacle se déroulera sous la direction musicale de Benoît Girault, pianiste de formation, et qui accompagne depuis cinq ans le développement artistique de l'Orchestre philharmonique du Maroc. Il est lauréat du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, classes d’harmonie et de contrepoint, d’analyse musicale et d’histoire de la musique, d’instrumentation et d’orchestration, d’esthétique et de direction d’orchestre.
Accompagnateur apprécié et doté d’un très large répertoire, il a joué ces dernières années avec des solistes de renommée internationale, tels que Paul Meyer, Jean-Philippe Lafont, ou Abdel Rahman El Bacha.  Titulaire des Certificats d'aptitude de directeur et de professeur, Benoît Girault est aujourd'hui conseiller artistique de la présidence de l'OPM. 

Mehdi Ouassat
Mardi 8 Avril 2014

Lu 539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs