Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Orchestre philharmonique du Maghreb s’illustre à Paris avec le Requiem de Verdi




L’Orchestre philharmonique du Maghreb, associé au Chœur philharmonique du Maroc et au Chœur régional Vittoria d’Ile-de-France, a enchanté le public parisien avec une interprétation mémorable du Requiem de Verdi.
L’ensemble constitué d’orchestres et de chœurs des deux rives de la Méditerranée a interprété avec maestria, sous la direction de Michel Piquemal, cette œuvre majeure du répertoire choral européen, clôturant ainsi un cycle de représentations entamé depuis le 12 janvier à Casablanca et Rabat puis en France à Longjumeau (région parisienne) et enfin à Paris, à l’église Saint-Eustache.
Quelque 170 artistes musiciens du Maroc, de la Tunisie, d’Algérie et de la France ont participé à cette expérience inédite placée sous le signe de l’ouverture, de l’humanisme et de la fraternité. Un public nombreux a assisté à la représentation de Paris, dont plusieurs personnalités marocaines et françaises et en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa.
Cette initiative est à mettre à l’actif de la Fondation Ténor pour la culture (FTC), association à but non lucratif basée au Maroc et présidée par Farid Bensaïd, qui a pour objectif de promouvoir l’art en général et la musique  en particulier.
La fondation a lancé en 2015 l’Orchestre philharmonique du Maghreb, constitué de musiciens algériens, marocains et tunisiens issus des plus grands orchestres internationaux et qui a pour vocation de donner des concerts dans les pays du Maghreb et à travers le monde, pour faire rayonner les valeurs de partage et de fraternité entre les peuples. Il s’agit d’un “bel exemple pour la construction d’un Maghreb uni et solidaire”, souligne la fondation.
A noter que l’ambassadeur du Maroc en France a organisé récemment une réception à l’occasion des concerts de l’Orchestre philharmonique du Maghreb, durant laquelle M. Benmoussa a salué cette “belle aventure artistique et humaine” et les valeurs de fraternité et d’ouverture portées par la FTC. “La création de cet Orchestre nous rappelle que l’art et la culture restent un excellent vecteur de paix, d’échanges et d’ouverture, surtout dans le  contexte actuel de crispations et de repli identitaire”, a-t-il indiqué.
 

 

Libé
Lundi 25 Janvier 2016

Lu 190 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs