Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Orchestre Symphonique Royal gratifie le public de M'diq d'un florilège de sonorités jazz

Le jazz a toujours été l'une des composantes du répertoire de l'OSR




L'Orchestre Symphonique Royal sous la baguette du maestro Oleg Reshetkin a gratifié, lundi soir, le public de M'diq d'un florilège de sonorités jazz, à l'occasion de la commémoration de la Fête de la Jeunesse. Au début de ce concert, l'Orchestre a entonné l'hymne national avant d’interpréter, avec brio, des florilèges des plus belles mélodies puisées dans le riche répertoire des musiques de jazz et servies par des arrangements de très grande qualité qui mettent en valeur la formidable homogénéité de l'Orchestre et le très haut niveau individuel des musiciens.
Lors de ce rendez-vous musical de haute facture, l'Orchestre Symphonique Royal a interprété, une heure durant, treize morceaux mettant en lumière les meilleurs compositeurs de ce style, au grand plaisir des mélomanes qui se sont délectés à l'écoute des airs distillés par des mélodies des plus célèbres.
L'Orchestre a ainsi interprété, pour l'occasion, le célèbre titre américain "In the mood" composé par Joe Garland et Andy Razaf et arrangé par le chef d'orchestre et musicien Glenn Miller qui en a fait l'un de ses plus grands succès, mais aussi "Soul Bossa Nova" composé par Quincy Jones et arrangé par Rick Stitzel. D'autres titres étaient aussi au menu de ce show inédit. Il y a lieu de citer "Ran -kan -kan", "Brasil", "Chameleon", "Boogie woogie bugie boy", "Superstition", "It don't mean a thing", "Shining star", "Rockin' Robin" et "Caravan", entre autres.
Les spectateurs ont fortement applaudi ce concert réussi, qui s’est déroulé dans une ambiance de convivialité et d'enthousiasme, avant d'être surpris, cerise sur le gâteau, par des gigantesques et admirables feux d'artifice au large de la plage de M'diq.
Créé le 28 août 2007, l'Orchestre Symphonique Royal est composé d'une élite d'instrumentalistes marocains et étrangers virtuoses. Il aspire à faire progresser les musiciens marocains, en leur offrant un environnement professionnel de haut niveau, tout en enrichissant le patrimoine artistique du pays et en permettant une meilleure diffusion de la musique symphonique.
Le jazz a toujours été l'une des composantes du répertoire de l'Orchestre Symphonique Royal. Son répertoire va aussi du classique aux œuvres contemporaines, sans négliger celui de musique de chambre. L'Orchestre a, en outre, produit avec succès les ballets de Piotr Ilitch Tchaïkovski: Casse-noisette (janvier 2011), Le lac des cygnes (janvier 2012) et La belle au bois dormant (janvier 2013), ainsi que les ballets Coppélia de Léo Délibes (janvier 2014), Don Quichotte de Léon Minkus (janvier 2015), Traviata de Guiseppe Verdi (janvier 2016) et Giselle d’Adolf Adam (janvier 2017).

Jeudi 24 Août 2017

Lu 434 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs