Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Office des changes tire la sonnette d'alarme : Les recettes des MRE piquent du nez




L'Office des changes tire la sonnette d'alarme : Les recettes des MRE piquent du nez
La santé de l'économie nationale est plus que jamais au centre de toutes les inquiétudes. Les transferts des Marocains résidant à l'étranger, première source de devises pour le Royaume, ont baissé de 2,5 % à fin juillet. Ainsi, elles se sont établies à 32,48 milliards de dirhams (MMDH) contre plus de 33,32 MMDH durant la même période de l'année précédente, indique l'Office des changes.
Par rapport à juin, les recettes des MRE ont enregistré une progression de 20 %, en s'établissant à 32,48 MMDH contre 27,07 MMDH, selon l'Office qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs.
A titre de rappel, les Marocains résidant à l'étranger avaient envoyé 58,3 milliards de dirhams vers le Maroc en 2011 contre 54,3 milliards de dirhams en 2010.
La baisse des transferts constatée le mois dernier est-elle conjoncturelle ou s'agit-il des prémices d'une nouvelle tendance qui est en train de se dessiner ?
Qualifiés péjorativement de «vaches à lait », quolibet réducteur et inconvenant, les MRE ont longtemps souffert de ce qualificatif qui est devenu avec le temps un concept clef qui structure les stratégies et les politiques publiques et traduit le mieux la place que les Marocains du monde semblent occuper dans l'imaginaire collectif national. «Vaches à lait», les MRE l'ont été contre vents et marées et en dépit des crises et des évolutions. Mais le resteront-ils longtemps ? N'est-il pas opportun aujourd'hui de tirer les leçons du léger fléchissement de leurs apports pour développer et promouvoir d'autres approches des rôles et fonctions qu'ils peuvent jouer pour l'essor de leur pays d'origine ? La question demande réflexion. Dans l'attente que celle-ci soit engagée, force est de noter que les dernières statistiques de l'Office de change ne sont pas toutes négatives même si les recettes voyages ont totalisé à fin juillet dernier environ 31,35 MMDH contre près de 33,69 MMDH en glissement annuel, soit une baisse de 6,9 %.
A contrario, les dépenses de voyages ont atteint 6,51 MMDH à fin juillet contre plus de 6,20 MMDH une année auparavant, en hausse de 5%, indique la même source.
Pour leur part, les recettes au titre des investissements et prêts privés étrangers se sont établies à plus de 16,52 MMDH contre plus de 16,16 MMDH, en glissement annuel, en progression de 2,2 %, tandis que les dépenses desdits investissements ont affiché une progression de 45,1 % (plus de 5,70 MMDH contre plus de 3,93 MMDH) .

Libé
Vendredi 17 Août 2012

Lu 774 fois


1.Posté par Abass El Fassi le 23/08/2012 10:58
Ah, c'est dommage. La vaches ne produisent plus de lait. Normal, la manière dont la douane les accueille et les prix de royal air de sauvages très abordables pour les familles de 4 ... 5 millions de centimes pour 4 New York - Casablanca. En attendant, les vaches préfèrent investir dans leur pays d’accueil en achetant une maison et en faisant des investissement, jusqu’au jours ou le Maroc sera comme la Turquie ... Horizons 2050.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs