Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Occident regrette l’échec des sanctions contre Damas: Moscou et Pékin désespérément pro Assad




L’Occident regrette l’échec des sanctions contre Damas: Moscou et Pékin désespérément pro Assad
La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a «profondément regretté» vendredi l’échec à l’ONU d’une résolution qui prévoyait des sanctions contre la Syrie et assuré qu’elle allait «continuer à soutenir (l’émissaire international) Kofi Annan et son plan».
«Je regrette profondément qu’en dépit de la grave détérioration de la situation en Syrie, les membres du Conseil de sécurité de l’ONU n’ont pas pu s’entendre sur une résolution» qui prévoyait des pressions «efficaces et robustes» en vue de mettre un terme à la violence en Syrie, a-t-elle dit dans un communiqué.
«Je vais continuer à soutenir Kofi Annan et son plan comme la meilleure solution pour résoudre la situation en Syrie et j’appelle toutes les parties à soutenir les efforts de Kofi Annan», a-t-elle ajouté.
La communauté internationale et «tous les membres du Conseil de sécurité» doivent «assumer leur responsabilité pour mettre un terme au bain de sang et aux souffrances de la population syrienne», et agir «de manière unie pour prévenir une guerre civile avec des conséquences tragiques pour l’ensemble de la région», a-t-elle ajouté.
Alors que les forces du régime et les rebelles s’affrontent désormais dans la banlieue de Damas, à l’ONU, la bataille diplomatique s’envenime entre Russes, alliés du régime syrien, et Occidentaux qui veulent son départ, avec un nouveau projet de résolution sur le sort de la mission d’observation de l’ONU en Syrie dont le mandat expire vendredi.
La veille, la Russie et la Chine avaient provoqué la colère des Occidentaux en opposant pour la troisième fois leur veto à une résolution du Conseil de sécurité prévoyant des sanctions contre le régime, Washington promettant d’agir désormais «en dehors» du cadre de l’ONU dans ce dossier.
De son côté, la Russie a jugé, vendredi, «absolument inacceptable» de tenir son pays responsable de la situation en Syrie au lendemain de son veto à la dernière résolution occidentale à l’ONU, accusant certains pays d’»encourager» l’opposition syrienne à commettre des «actions terroristes».
«Les tentatives de certains pays occidentaux de faire porter à la Russie la responsabilité de l’escalade de la violence en Syrie en raison de son refus de soutenir une résolution sur la menace de sanctions contre le pouvoir syrien sont absolument inacceptables», a indiqué le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, lors d’une conférence de presse.
Plutôt que de se livrer à de «grossières insinuations sur la politique de la Russie», a-t-il ajouté, il serait préférable que «nos partenaires occidentaux fassent au moins quelque chose pour inciter l’opposition armée à s’engager sur la voie d’un règlement politique». Il a en outre accusé, sans les citer, des pays d’»encourager» l’opposition syrienne à commettre des «actions terroristes».
Pour M. Loukachevitch, une éventuelle volonté des Etats-Unis d’agir en contournant le Conseil de sécurité de l’ONU constituerait «un signal tout à fait inquiétant». Par ailleurs, Le chef des services de renseignement syriens, Hicham Bekhtiar, a succombé vendredi à ses blessures subies lors de l’attentat perpétré mercredi contre le bâtiment de la Sécurité nationale à Damas et qui a coûté la vie à trois hauts dirigeants du régime syrien, a annoncé la télévision publique. Le ministre de la Défense Daoud Radjha, son adjoint Assef Chaoukat et le chef de la cellule de crise Hassan Tourkmani ont été tués dans cet attentat. D’autre part, La télévision d’Etat syrienne a démenti vendredi les déclarations attribuées à l’ambassadeur de Russie à Paris selon lesquelles le président Bachar al-Assad a accepté de quitter le pouvoir «d’une manière civilisée».
«Les déclarations attribuées à l’ambassadeur russe à Paris (Alexandre Orlov) sur le fait que le président Assad ait accepté de quitter le pouvoir d’une manière civilisée sont totalement sans fondement», a précisé la télévision.


AFP
Samedi 21 Juillet 2012

Lu 330 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs