Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Occident accepte le droit au nucléaire civil à l’Iran

Report des négociations au mois de février




L’Occident accepte le droit au nucléaire civil à l’Iran
L’accord conclu fin 2013 à Genève montre que les puissances occidentales acceptent de reconnaître à l’Iran le droit de développer son programme nucléaire, a déclaré le président iranien Hassan Rohani cité par l’agence de presse IRNA.


 “L’accord de Genève signifie que la communauté internationale a reconnu le droit de l’Iran d’utiliser les technologies nucléaires à des fins pacifiques», a déclaré mardi M. Rohani, soulignant que l’application de cet accord commencerait «dans les prochains jours”.
Le président iranien a, dans le même temps, indiqué que son gouvernement privilégiait en premier lieu les intérêts du peuple iranien. “Nous bâtirons nos relations internationales compte tenu de nos intérêts nationaux”, a-t-il affirmé.
Vendredi dernier, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi et l’adjointe de la chef de la diplomatie européenne, Helga Schmid, sont parvenus à régler les différends concernant l’application de l’accord préalable conclu le 24 novembre à Genève entre l’Iran et les six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne).  
L’accord entrera en vigueur le 20 janvier.  Aux termes de cet accord, Téhéran s’est engagé à suspendre pour une durée de six mois l’enrichissement d’uranium à plus de 5%, à stopper la mise en place du réacteur à eau lourde d’Arak et à autoriser les inspecteurs de l’AIEA à visiter les sites nucléaires iraniens. 
En contrepartie, les pays occidentaux ont accepté de ne pas imposer de nouvelles sanctions et de lever partiellement celles déjà en vigueur.  
Les négociations entre les représentants de l’Iran et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire de Téhéran, prévues la semaine prochaine, ont été reportées au 8 février, a annoncé mardi l’agence de presse Reuters, citant une déclaration de l’AIEA.
La cause de ce report n’a pas été précisée, selon Reuters.
Selon les informations diffusées auparavant par les médias, les parties devaient se rencontrer le 21 janvier à Téhéran pour évoquer les démarches à suivre en vue d’appliquer l’accord signé en novembre dernier à Genève. 

Reuters
Jeudi 16 Janvier 2014

Lu 259 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs