Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OPM ouvre sa nouvelle saison par “Les religions à l’unisson”


L’orchestre est aujourd’hui composé de 80 musiciens, essentiellement marocains



7000 mélomanes au compteur

L’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) a clôturé le cycle des concerts «Les religions à l’unisson», samedi dernier, à Marrakech. Au total, près de 7000 spectateurs de Rabat, Casablanca et Marrakech ont pu applaudir l’orchestre au grand complet dirigé par Jean-Claude Casadesus.
Ces concerts visaient à mettre la musique au service du rapprochement entre les peuples, les cultures et les religions, a affirmé le président fondateur de l'OPM, Farid Bensaïd, tout en insistant sur l'importance pour l'Orchestre de contribuer à la diffusion d'un message de paix et de tolérance. 
Il s'agissait de mettre en scène trois artistes des trois confessions (musulmane, juive et chrétienne), à savoir la soprano de renom Caroline Casadesus et les pianistes Eloïse Bella Kohn et Dina Bensaïd qui étaient à l'origine du projet "Le Yadaïn Piano Duo" lancé en 2005 (Yadaïn est un mot qui signifie en hébreu comme en arabe "les deux mains") pour faire véhiculer un message d'écoute, de dialogue et de respect.
Les concerts «Les religions à L’unisson» ont été soutenus par le Groupe BMCE Bank of Africa, qui inaugure un partenariat portant sur la production de concerts sur ce thème durant les cinq prochaines années en ouverture de saison.
Premier orchestre symphonique créé au Maroc et acteur majeur du paysage culturel marocain, l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM), association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, est devenu en 20 ans d’existence, la référence en matière de musique classique au Maroc. 
L’OPM s’adresse à toutes les catégories de mélomanes et a su fidéliser son public, en faisant le choix d’une programmation riche et originale. L’OPM a produit plus de 400 concerts et a offert à son public les œuvres les plus importantes du répertoire classique. 
L’OPM qui est aujourd’hui composé de 80 musiciens, essentiellement marocains, sélectionnés parmi les diplômés des grands conservatoires marocains et européens, a également participé à des créations d’œuvres symphoniques, et s’investit activement dans la formation des jeunes enfants par la mise en place de véritables parcours pédagogiques, et ceci tout au long de sa saison musicale. 
Pour la saison en cours, l’OPM vous donne rendez-vous en décembre, avec le Cycle «A la rencontre d’une œuvre», avec Jean-François Zygel, en février, pour des concerts exceptionnels à l’occasion des 20 ans de l’OPM, en mars, avec le Concours international de musique de l’OPM, dédié au violon, en avril, avec l’Opérette La veuve joyeuse et le Festival des Alizés à Essaouira et enfin en juin à l’occasion de la Fête de la musique. 


Mehdi Ouassat
Mercredi 19 Octobre 2016

Lu 546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs