Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ONU plus que jamais “ce machin”




L’ONU plus que jamais “ce machin”
Point de vue

L’ancien président français Charles De Gaulle aura eu raison mille fois de dire de l’ONU, ce machin !
Ce grand patriote savait de quoi il parlait. Il s’est rendu compte que l’Organisation internationale, et plus particulièrement son instance exécutive, le Conseil de sécurité, était incapable d’adopter une décision si l’un de ses membres permanents manquait à l’appel.
Bien des années après la sentence du général De Gaulle, le Conseil de sécurité se trouve dans la même situation d’incapacité à user de son pouvoir.
Cette fois-ci, ce sont la Russie et la Chine qui ont utilisé pour la troisième fois leur droit de veto pour repousser une résolution visant à sanctionner le régime syrien pour la violence qu’il fait subir à son peuple.
En agissant ainsi, Russes et Chinois deviennent les alliés de Bachar Al-Assad et sa clique, leur permettant de continuer de sévir contre la population syrienne lui faisant subir les pires exactions, alourdissant le bilan des morts, des blessés et de ceux qui fuient vers les pays limitrophes pour échapper à la machine de guerre des despotes de Damas.
Que faire alors devant l’échec de l’instance exécutive des Nations unies à prendre des sanctions pour faire cesser le massacre du peuple syrien ? Les Occidentaux déçus, notamment les Américains et les Européens, veulent contourner le Conseil de sécurité qui n’a pas pris, selon eux, ses responsabilités, et qui a donc fait montre de son échec pour décider de sanctions économiques et d’autres mesures de rétorsions contre les dirigeants syriens.
La question que d’aucuns se posent est : à quoi sert finalement le Conseil de sécurité si l’un ou plusieurs  des cinq pays membres usaient de leur droit de veto ?
A de rares exceptions, le Conseil de sécurité n’a jamais réussi à faire l’unanimité concernant un problème ou un conflit international. C’est le cas du conflit palestinien qui dure à cause de l’attitude cynique d’Israël conforté par le soutien des Etats-Unis qui ont utilisé leur droit de veto pour empêcher les sanctions contre leur protégé.



Youssef BENZAHRA
Lundi 23 Juillet 2012

Lu 660 fois


1.Posté par Phil Defair le 12/10/2015 10:17
Autant que je me souvienne, la France s'était exprimée contre l'invasion de l'Irak par les USA, en 2003. Je me souviens d'un magnifique discours de Villepin à ce sujet, à l'estrade de l'ONU. Que s'est-il passé ? Les USA ont passé outre. Depuis, l'ONU, qui était déjà le machin que l'on sait, est devenue officiellement inutile.

Il n'en demeure pas moins que l'ONU sert magistralement les intérêts des USA et de ses affidés, en servant de façade en direction des peuples, d'alibi démocratique. Il est certain que lorsqu'on prétend représenter "l'axe du bien", difficile de mener une guerre à des pays tiers à des fins purement et ouvertement économiques. Il est donc nécessaire de les camoufler derrière un rideau humanitaire ou de promotion de la démocratie. l'ONU ne sert qu'à ça. Et tant que les peuples se montreront suffisamment peu concernés ou naïfs pour se contenter de cette façade, ça marchera.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs