Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ONEE investit 1 MMDH pour un projet de dessalement d'eau de mer à Agadir

Signature d’une convention entre l’Office et un consortium composé d’une société espagnole et d’une filiale de la CGD




L’ONEE investit 1 MMDH pour un projet de dessalement d'eau de mer à Agadir
L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) a signé, vendredi à Rabat, un contrat de BOT (Build, Operate and Transfer), d'un investissement de 1 milliard de dirhams, relatif au renforcement de l'alimentation en eau potable de la région du Grand Agadir par dessalement d'eau de mer.
Cette convention, qui s'inscrit dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP), a été signée entre l'ONEE, le consortium composé des sociétés Abengoa (Espagne) et Inframaroc, filiale du groupe CDG (Maroc), retenus à l'issue d'un processus d'appel d'offres international.
Le projet consiste en la réalisation d'une station de dessalement d'eau de mer ayant une capacité de production d'eau dessalée de 100 000 m3/j extensible à 200.000 m3/j et ce, pour couvrir les besoins en eau potable de la région du Grand Agadir à l'horizon 2030.
La première phase du projet portera sur la conception, le financement, la construction et l'exploitation d'une usine de dessalement d'eau de mer d’une capacité de 100.000 m3/jour, sur une durée de 20 ans.
Cette première unité, dont le coût d'investissement dépasse un milliard de DH, comprendra d'importantes infrastructures composées respectivement d'une prise directe en mer, sous forme d'un émissaire de 1200 mètres et d'une usine de dessalement basée sur la technologie de l'osmose inverse, située près du Cap Ghir à environ 40 km au nord de la ville d'Agadir et d'un réservoir de stockage d'eau traitée de 35.000 m3.
Elle comprend également la réalisation d'une station de pompage d'eau traitée, une conduite de 100 mètres raccordée à la conduite existante liant la station de traitement de Tamri aux réservoirs de distribution de la ville d'Agadir ainsi qu'une conduite de rejet par diffusion en mer sur 400 mètres et un poste de transformation.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur de l'ONEE, Ali Fassi Fihri, a fait savoir que cette convention permettra de sécuriser l'alimentation en eau potable dans la région d'Agadir, dont la demande connaît une augmentation très importante, précisant que les autres solutions classiques ne sont plus possibles.
Il a également souligné que le projet profitera de l'expérience acquise dans le secteur de l'énergie, qui a permis de créer une importante synergie en faveur de la réalisation de ce projet, premier du genre.
De son côté, le directeur des relations institutionnelles de Abengoa, German Bejarano Garcia, a mis l'accent sur l'importance du projet qui constitue une solution très importante pour l'approvisionnement de la région d'Agadir en eau potable, en affirmant la volonté du groupe d'investir au Maroc dans ce secteur vital. 

Mercredi 4 Juin 2014

Lu 922 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs