Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ONCF souffle sa cinquantième bougie

Il y a cent ans, le train avait relié Casablanca à Berrechid




L’ONCF souffle sa cinquantième bougie
C’est à partir de ce  jeudi, et jusqu’à la fin du mois de janvier 2014, que l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) célèbre, son 50ème anniversaire de service de transport public de voyageurs et de marchandises. Une célébration qui coïncide avec le centenaire des chemins de fer au Maroc et surtout avec le lancement du 1er train à grande vitesse sur le continent et dans le monde arabe.
Pour le directeur général de l’Office Mohamed, Rabie Khlie, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse jeudi à Casablanca, le lancement de ces festivités constitue un point d’étape historique pour faire connaître à tous les Marocains les moments forts de ce moyen de transport qui a accompagné et façonné les changements socioéconomiques du pays et qui n’a cessé de se développer et d’étendre progressivement son réseau.
Depuis la première ligne, il y a 100 ans, reliant Casablanca et Berrechid, le rail a connu de nombreuses réalisations, expériences et relever moult défis. La popularité du train ne cesse, depuis, de grandir et d’évoluer, a-t-il affirmé, précisant que quelque 40 millions de voyageurs ont été transportés cette année et 40 millions de tonnes de marchandises acheminées à travers le réseau.
L’ONCF a, depuis sa création le 5 août 1963 en tant qu’établissement public à caractère industriel et commercial, poursuivi ses efforts pour mieux améliorer la qualité des prestations (près de 80% du taux de satisfaction) en mettant en service un matériel roulant moderne, adapté aux exigences de la clientèle à travers la construction de nouvelles lignes et le renforcement de la capacité du réseau.
Cette adaptation avec les nouveautés s’est accentuée durant la dernière décennie. En effet, le secteur a connu une nouvelle impulsion à travers les grands projets et chantiers lancés pour créer de nouvelles lignes, moderniser les installations, acquérir de nouveaux matériels afin d’entrer de plain-pied dans l’ère de la grande vitesse, a-t-il indiqué, notant que cette commémoration intervient au moment où l’ONCF s’apprête à entamer cette nouvelle ère avec le premier train à grande vitesse sur le continent et dans le monde arabe, un projet à même de hisser le Maroc au rang des pays ayant pris une longueur d’avance en bénéficiant des retombées de cette technologie.

Libé
Samedi 21 Septembre 2013

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs