Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ONCF abrite le deuxième cycle africain de formation sur la maintenance de la voie ferrée

Une réponse aux besoins exprimés par les réseaux du continent




Le Centre de formation ferroviaire de l'Office national des chemins de fer (ONCF) à Rabat abrite, du 2 au 15 novembre, le deuxième cycle de formation sur la maintenance de la voie ferrée dispensée aux hauts responsables de plusieurs réseaux africains, annonce un communiqué de l'Office.
Cette formation qui s'inscrit dans le plan d'action de l'Union internationale des chemins de fer (UIC)-Région Afrique, intervient en réponse aux besoins exprimés par les réseaux ferrés africains et aux recommandations de l'étude relative à la revitalisation du rail en Afrique, "Destination 2040", et qui a été présentée et portée par les ministres africains chargés des Transports lors de la 3ème Conférence organisée en avril 2014 en Guinée Equatoriale.
En effet, la plupart des réseaux africains subsahariens souffrent d'un retard en matière de réhabilitation de l'appareil de production. Selon l'étude précitée, ceci nécessite la modernisation de 81.000 km environ pour un coût de l'ordre de 24 milliards de dollars d'ici 2040, ainsi que la construction de 13.200 km de nouvelles lignes, rappelle le communiqué. Pour offrir aux participants une formation de haut niveau, l'ONCF a mis à leur disposition un bouquet de techniques pédagogiques qui comprend des cours théoriques, des études de cas et des conférences autour de thématiques spécifiques animées par des experts UIC et ONCF, ainsi que l'organisation de visites de chantiers ciblés, précise la même source.
Selon des données rapportées par le communiqué, en cinq ans, 140 cheminots africains ont bénéficié de formations multidisciplinaires au sein du réseau ferré marocain, 60 hauts responsables ont effectué des visites d'information, en plus de l'organisation d’un à deux séminaires ciblés autour de thématiques d'actualité pour les réseaux ferrés africains.
De telles initiatives s'inscrivent en droite ligne avec la politique tracée par SM le Roi Mohammed VI, en matière de renforcement de la coopération Sud-Sud et d'amélioration du positionnement et de la compétitivité du continent africain sur la scène internationale, conclut le communiqué.
 
 
Perturbation
 
Le trafic ferroviaire sur l'axe Casablanca-Kénitra a été perturbé mardi soir suite à un acte de malveillance perpétré par des inconnus, indique un communiqué de l'Office national des chemins de fer (ONCF).
Une avarie de la ligne d'alimentation électrique (caténaire) entre les gares de Mohammedia et Mansouria a été enregistrée mardi vers 18h30 suite à un acte de malveillance effectué par des inconnus, précise la même source.
Cet incident a provoqué la perturbation de la circulation des trains, notamment sur l'axe Casablanca-Kénitra, note le communiqué, ajoutant que l'intervention des équipes de l'ONCF dépêchées immédiatement sur place a permis de réparer les installations endommagées pour rétablir progressivement la situation normale.
L'Office condamne cet acte irresponsable et présente ses excuses à ses clients pour les désagréments subis, conclut le communiqué.

Samedi 7 Novembre 2015

Lu 542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs