Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OCK s’offre une seconde victoire d’affilée aux dépens de l’IRT




L’OCK s’offre une seconde victoire d’affilée aux dépens de l’IRT
Les Phosphatiers en battant les représentants du détroit par deux réalisations à une, au Complexe OCP, pour le compte de la 25ème journée du Botola Pro Maroc Telecom, ont réédité  l’exploit de la dernière journée contre le Raja de Casablanca qu’ils avaient gagné   par un  but à zéro. Le match est compliqué entre les deux formations qui ont des ambitions diamétralement opposées. En effet, les Nordistes tentent d’occuper le haut du classement pour avoir une place pour la CAF, tandis que les Khouribguis luttent afin de s’extirper de la zone dangereuse.
La première période est de bonne facture et les deux équipes se rendent coup pour coup. Les rapides attaquants des visiteurs mettent à mal la défense locale et la déstabilisent à maintes reprises.  Ainsi, à la 14’, suite à une bévue de la défense khouribguie, le Bosniaque Sipovic se trouve comme par enchantement devant Askri et loge la balle dans les filets. Cueillis à froid, les hommes d’Ait Djoudi se portent à l’attaque pour égaliser. A la 26’, l’OCK bénéficie d’un coup franc à 22 mètres des buts d’Amsif. Le remuant Tighazoui et homme du match, d’une gauche foudroyante remet les pendules à l’heure.
Cette égalisation booste le moral des Phosphatiers qui deviennent entreprenants en portant le danger au camp des Tangérois à plusieurs reprises. La 34’, voit la frappe d’Askari concéder en corner par le gardien Amsif.
 C’est ensuite Tighazoui qui mystifie toute la défense de l’IRT et envoie le keeper chercher le cuir des fonds des filets pour la deuxième fois (41’). Les coéquipiers du capitaine Oggadi dominent territorialement, se créent de nombreuses occasions ratées faute de concentration. El Abboubi bon joueur, toutefois son égoïsme retarde les contre-attaques et fait perdre à ses coéquipiers des opportunités nettes. A la 48’, Jamaoui sert El Abboubi sur un plateau d’argent, mais ce dernier tergiverse et rate un but tout fait. Trois minutes après, Hamoudan aurait pu égaliser pour les siens si ce n’était la vigilance d’Askri. En vue de conserver l’avantage, les Phosphatiers se replient en défense et se contentent des contre-attaques orchestrées par El Magri qui a remplacé El Abboubi. Les Nordistes siègent devant les filets d’Askari une dizaine de minutes, tirent une série de coups francs et de corners, mais la défense de l’Olympique groupée autour de la cheville ouvrière Bakayoko est impériale dans ses parades.
Grâce à cette victoire, l’OCK empoche les trois précieux points de la rencontre, se hisse à la 11ème place au classement avec 28 points dans l’escarcelle, par contre l’IRT stagne à la 6ème place avec 38 points au compteur.

Chouaib Sahnoun
Mardi 25 Avril 2017

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs