Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OCK chasse le signe indien




L’OCK chasse le signe indien
Pour le compte de la 7ème journée du championnat, l’Olympique Club de Khouribga a reçu au complexe OCP, le KAC de Kénitra, autre équipe mal barrée.
Les deux équipes connaissent une crise de résultats, cherchant désespérément le bout du tunnel. L’OCK n’a récolté que trois points en six matchs tandis que le CAK n’en a récolté que quatre.
Devant quelque 700 mordus du ballon rond, le match débute lentement reflétant le classement des deux formations. Ainsi, les visiteurs se cantonnent en défense laissant les locaux buter contre un mur  infranchissable. L’OCK de crée deux occasions de but ratées par El Magri (6’ et 19’). Le KAC riposte par le biais d’Ijrouten qui porte le danger dans le camp khouribgui 20’. Trois minutes plutard, le même Ijrouten, véritable poison pour la défense locale, qui sur une passe judicieuse de Gaadaoui, dribble un défenseur khouribgui et bat le gardien El Hilal. Ce but chamboule les cartes du coach Lamrini qui comptait énormément sur une victoire pour rester à la barre technique du onze khouribgui. Perdus sur l’aire du jeu, la ligne médiane inexistante, les Phosphatiers deviennent prenables. Par contre, les hommes de Wallemme occupent bien le terrain, se passent la balle aisément et font courir les Khouribguis. Ces derniers tentent de déjouer le schéma tactique prôné par les coéquipiers de Zakroumi, pilier de la défense kénitrie, mais en vain.
En deuxième période, le match change totalement de physionomie et ce sont les Phosphatiers qui prennent l’initiative et inquiètent le portier Meskini à maintes reprises. A la 52’, Tighazoui, suite à un boulet de canon, bat Meskini et égalise pour les siens. Les visiteurs sortent de leur réserve et répliquent par une frappe de Chihani déviée en corner par le gardien khouribgui (64’). Lamrini aligne Mouaatani à la place de Labied 67’. Suite à ce changement, les attaquants khouribguis se métamorphosent et campent dans la surface de réparation de l’adversaire. La 80’ voit la frappe de Mouaatani renvoyée en coup de coin par le gardien. Quatre minutes plutard, Tighazoui sert sur un plateau d’argent Mouaatani qui double la mise pour les Phosphatiers. A  la 88’, Tighazoui s’infiltre dans la surface de réparation, dribble les défenseurs et envoie pour la troisième fois le pauvre Meskini chercher la balle au fond des filets.
L’OCK remporte ainsi sa première victoire à domicile et rencontrera prochainement en derby régional, le JSKT qui a perdu devant le Kawkab de Marrakech.

 

Chouaib Sahnoun
Mardi 1 Novembre 2016

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs