Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OCK chasse le signe indien

Les Khouribguis ont eu du mal face à la modeste Gamtel




Pour le compte du tour préliminaire de la Ligue des champions africains, l'Olympique Club de Khouribga a croisé le fer avec l’équipe gambienne de Gamtel FC, vendredi, au Grand stade de  Marrakech.
L’OCK qui avait terminé aller du Botola Pro Elite1, dernier, avec seulement 13 points dans l’escarcelle, a affronté le Gamtel FC, une des meilleures formations de la Gambie avec quatre coupes remportées successivement (2010, 2011,2012 et 2013) en plus d’un titre de champion en 2015. Elle est classée actuellement huitième au championnat local avec 13 points au compteur.
Dès l'entame du match, chacune des deux équipes voulait asseoir sa domination. Des attaques de part et d'autre, des ballons perdus, l‘OCK et le GFC   se cherchaient et ne se découvraient pas. A la 8’, Bezghoudi s’infiltra dans la surface de réparation, mais son tir trop croisé alla mourir loin des buts. La 23’, vit le centre-tir d’El Assasse passer non loin des bois. L’OCK pratiquait un football statique et le rythme était lent. La balle se jouait la plupart du temps en milieu de terrain. Le Gamtel était mieux organisé et usait des longues passes. Les Gambiens  ont senti qu'ils pouvaient marquer car l'équipe adverse commettait des erreurs monumentales en défense. Ainsi, à la 24’, suite à une contre-attaque éclair, le défenseur El Yamiq commit une bévue impardonnable : au lieu de dégager la balle, il la donna   à l’attaquant Sarr qui, d’une  frappe sèche, battit le keeper El Bourkadi. Ce but précoce  a eu l’effet d’une douche écossaise sur l’Olympique. Les visiteurs, vifs et entreprenants, se passaient la balle comme à l’entraînement et faisaient courir les locaux. Le coach Tapha Manneh, ravi  ne cessait de donner des consignes à ses joueurs depuis le banc de touche. Ensuite, Jawara se trouva face à face avec El Bourkadi qui dévia  son tir en corner (29’). Les Phosphatiers ont riposté à la 34’ par un heading d’El Yamiq, qui se perdit dans le décor. Deux minutes avant la fin de la première manche, Bezghoudi servit Sidibé en position idéale, mais celui-ci tergiversa et rata une occasion nette.
En  seconde période, les Khouribguis n’avaient qu’un seul objectif : égaliser. Il fallait pour cela attaquer et créer des occasions de but. Ainsi, suite à une attaque de l’Olympique, (47’) Abdelghani, la nouvelle recrue, pénétra dans la surface de réparation, dribbla un défenseur et servit sur un plateau d’argent le capitaine Bezghoudi qui d’un  tir foudroyant, égalisa pour les siens.
Ce but libérateur enflamma le stade. L’OCK dominait son adversaire sur tous les plans,  et ce dernier se repliait en défense et ne faisait que renvoyer les balles en catastrophe. Les coéquipiers de Bezghoudi exerçaient un pressing constant sur les visiteurs. Ainsi, Abdelghani trompa la défense et se trouva devant le portier Baka qui le faucha, l’arbitre mauritanien, Mohamed Hamada, n’hésita pas un instant et désigna le point du penalty. A la transformation El Assasse, mais son tir le stoppa le gardien au grand dam des supporters khouribguis (64’).
L’entrée de Tiberkanine à la place de Sidibé à la 72’ donna du punch à l’attaque de l’OCK. Ainsi, après une série de tirs, sans succès, Tiberkanine prit de vitesse un défenseur et d’un boulet de canon logea le cuir dans la lucarne (75’). L’OCK était en train de jouer  son meilleur match de la saison. El Ajlani exhortait ses joueurs à se porter à l’attaque pour marquer plus de buts. Sous les applaudissements des supporters, les hommes d’El Ajlani assiègeaient la cage des Gambiens jusqu’à la fin du match, se créèrent de nombreuses occasions sans pour autant pouvoir les concrétiser.  
Grâce à cette victoire, l’OCK  se réconcilie avec ses fans et pourra entamer les prochaines échéances avec plus de sérénité à commencer par son match du Botola Pro contre la RSB, demain, au stade municipal de Berrchid.

Déclarations

Avant le match
-Mohamed Ijjay, adjoint de l’entraîneur de l’OCK : «Le match sera difficile. Franchement, nous ne savons presque rien sur notre adversaire, sauf  qu’il avait été battu par le DHJ par quatre à zéro, lors de la Coupe de la confédération, au stade El Abdi. Toutefois, nous le prenons très  au sérieux, car il  reste l’une des meilleures équipes de la Gambie. »
- El Bourkadi, portier de l’OCK : « Cette rencontre contre le GFC est une occasion pour l’affirmation de soi et le retour en force sur la scène footballistique nationale et continentale. Ce match constitue une occasion pour donner une belle image du football marocain. Je remercie le public qui se déplace toujours avec nous  pour le soutenir ».

Après le match
Tiberkanine, attaquant de l’OCK : « On a sorti un bon match surtout en deuxième mi-temps .Bien que nous ayons été menés à la marque, on est revenu dans le match et on a pu marquer. L’essentiel c’est qu’on a gagné».
Largo, médian de l’OCK : « Le match n’était pas facile. On a loupé de nombreuses occasions. En deuxième half, nous étions décidés à marquer et on a réussi. J’espère qu’on ne répétera pas les mêmes erreurs lors du match retour. »
 

 

Chouaib Sahnoun
Lundi 15 Février 2016

Lu 1348 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs