Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Istiqlalien Karim Ghellab troisième homme pour le fauteuil présidentiel ?

Suspense autour de l’élection du président de la Chambre des représentants




L’Istiqlalien Karim Ghellab troisième homme pour le fauteuil présidentiel ?
Le fauteuil présidentiel de la Chambre des représentants est au cœur de tous les enjeux politiques. « Jamais élection n’a autant passionné dans les QG de partis ! », s’exclame cette députée de l’opposition.
C’est une nouvelle version de « trois hommes pour un fauteuil » qui semble se jouer. Entre deux candidats déclarés et un autre pressenti, l’élection du prochain président de la Chambre basse a déjà sa bonne dose de suspense.
Au Rassemblement national des indépendants à qui revient le poste –il a été négocié par Salaheddine Mezouar en plus des huit portefeuilles ministériels obtenus par le parti de la Colombe- l’affaire n’est pas si entendue que cela. L’ancien président du RNI, Mustapha Mansouri, a en effet déclaré sa candidature au perchoir. Il le fait, explique-t-il à la presse, au nom de la démocratie interne. Il le fait aussi et surtout au détriment de sa famille politique à qui il fait courir le risque de perdre ce poste. Le RNI Rachid Talbi Alami est en effet le candidat de la majorité. « Il a été proposé par le président du Rassemblement national des indépendants au moment des négociations menées pour le remaniement gouvernemental.  Engagement avait alors été pris par les alliés de la coalition au pouvoir de faire de Talbi Alami le candidat de la majorité », rappelle un ministre.
Le RNI aura-t-il deux candidats pour un même poste, l’officiellement proclamé Rachid Talbi Alami et celui entré en dissidence, Mustapha Mansouri ? Dans les cénacles politiques, la question est sur toutes les lèvres et tient en haleine majorité et opposition. 
Les choses se compliquent davantage lorsqu’on sait qu’un troisième homme peut créer  la surprise dans cette course présidentielle. Le président sortant de la Chambre des représentants, l’Istiqlalien Karim Ghellab, pourrait bien rempiler pour un deuxième mandat, au nom de l’opposition. « Rien n’empêche que je sois de nouveau président de la Chambre basse. Ce poste n’obéit pas à la logique de l’opposition ou de la majorité. En fait, le président de la Chambre ne doit pas nécessairement appartenir à la majorité. La fonction de président de la Chambre est par nature neutre car son titulaire doit veiller à la bonne marche de l’ensemble des organes relevant de la Chambre, quelle que soit son appartenance politique ou partisane», affirme Karim Ghellab dans un entretien accordé à nos confrères d’Assabah et publié mardi 25 mars.. 
En tout cas, l’étoile montante de l’Istiqlal est en train de multiplier les contacts et sonder ses chances. Ira-t-il ? N’ira-t-il pas ? « Karim Ghellab le fera officiellement savoir au moment voulu  tout en estimant  garder ses chances de rester en fonction. Il a lancé ses consultations pour parvenir à une décision finale sur sa candidature», confient ses proches. En attendant, les pronostics vont bon train et les paris sont ouverts. Si Mustapha Mansouri, le président déchu du RNI, maintient sa candidature contre Rachid Talbi Alami, l’éparpillement des voix risque de profiter à celui qui pourrait être le candidat de l’opposition, K. Ghellab.
La compétition est ouverte. Et le suspense devra durer jusqu’au 11 avril, date de l’ouverture de la session de printemps du Parlement. Conformément à la Constitution, la Chambre des représentants renouvelle ses instances à mi-terme. Le président et les membres du bureau de la Chambre des représentants, ainsi que les présidents des commissions permanentes et leurs bureaux devront être élus. Un mandat électif à mi-parcours et  qu’ils occuperont jusqu’à la fin de la législature.

Narjis Rerhaye
Mercredi 26 Mars 2014

Lu 943 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs