Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Iran pour des négociations nucléaires conformes aux règles internationales

L'option militaire contre Téhéran est une illusion




L'Iran pour des négociations nucléaires conformes aux règles internationales
L'Iran veut des négociations "justes et constructives" avec les grandes puissances pour régler la crise liée au programme nucléaire controversé de Téhéran, a affirmé mardi le président iranien Hassan Rohani avant de nouvelles discussions à Vienne.
 Dans un discours à l'occasion du 35e anniversaire de la Révolution islamique, M. Rohani a également affirmé que l'option d'une action militaire contre l'Iran en cas d'échec des négociations nucléaires avec les grandes puissances était une "illusion".
 "L'Iran est déterminé à mener des négociations justes et constructives dans le cadre des règles internationales et nous espérons qu'une telle volonté existe aussi chez les autres", a-t-il dit.
"Je dis clairement à ceux qui ont l'illusion qu'il existe sur leur table l'option d'une menace contre notre nation qu'ils doivent changer de lunettes, car l'option d'une action militaire contre l'Iran n'existe sur aucune table au monde", a poursuivi le président.
 Des responsables américains ont déclaré ces dernières semaines maintenir l'option militaire en cas d'échec de la voie politique dans le règlement des questions liées au programme nucléaire iranien soupçonné de cacher un volet militaire malgré les dénégations de Téhéran.
 Fin novembre à Genève, l'Iran a conclu avec le groupe 5+1 (Chine, Etat-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) un accord de six mois sur un gel de certaines activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée partielle des sanctions qui étranglent son économie.  Les discussions sur un accord global doivent reprendre le 18 février à Vienne. Mais elles promettent d'être difficiles, les responsables iraniens soulignant leur "manque de confiance" dans les Etats-Unis. 
 Ces négociations "sont un test historique pour l'Europe et les Etats-Unis" qui ont décrété "des sanctions brutales, illégales et mauvaises" contre l'Iran, a ajouté le président iranien.
 Hassan Rohani a écarté tout abandon de son programme nucléaire, soulignant que "le chemin (...) vers le sommet du progrès et de la science, notamment la technologie nucléaire civile, se poursuivra".
Les Occidentaux et Israël, considéré comme la seule puissance nucléaire de la région, soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de la bombe atomique sous couvert de son programme civil.
En prélude aux festivités de cette année, l'Iran a annoncé le lancement réussi de deux missiles de nouvelle génération "avec une très grande capacité de destruction", selon le ministre iranien de la Défense Hossein Dehgan.
 L'Iran assure que son arsenal est uniquement dédié à la défense de ses frontières et ne sera utilisé qu'en cas d'attaque.
 Mais son programme balistique, qui comprend des missiles d'une portée de 2.000 kilomètres capables d'atteindre Israël, inquiète les pays occidentaux et a fait l'objet de plusieurs condamnations du Conseil de sécurité de l'ONU. 

AFP
Mercredi 12 Février 2014

Lu 485 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs