Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Iran entame des négociations sur son dossier nucléaire

Nouvelle proposition à la réunion du Groupe 5+1




L’Iran entame des négociations sur son dossier nucléaire
Les négociateurs iraniens vont tenir pendant toute la semaine une série de rencontres à Vienne, pour préparer la réunion entre les puissances du groupe "5+1" et l'Iran à Genève (Suisse) les 7 et 8 novembre.
Une réunion devait se tenir en début d'après-midi hier entre le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), le Japonais Yukiya Amano et le négociateur en chef iranien Abbas Araghchi.
Dans l'après-midi, l'agence de l'Organisation des Nations unies (ONU) devait mener des négociations séparées avec les représentants iraniens, alors qu'elle avait présenté en novembre 2011 un catalogue d'éléments indiquant que l'Iran avait travaillé à la mise au point de la bombe atomique avant 2003 et peut-être ensuite, notamment sur la base militaire de Parchin, près de Téhéran, à laquelle l'agence demande l'accès, en vain jusqu'à présent.
Enfin, sept experts iraniens rencontreront leurs homologues du groupe des "5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU -- Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne -- plus l'Allemagne) pour préparer la réunion à Genève prévue la semaine suivante.
Toutes ces rencontres se dérouleront à huis-clos. Seule la rencontre entre l'AIEA et l'Iran doit être suivie d'un point de presse avec le nouveau chef des inspecteurs, le Finlandais Tero Varjoranta.
La République islamique dément vouloir se doter de l'arme nucléaire, affirmant que son programme est purement pacifique. Elle a poursuivi le développement de son programme nucléaire, défiant les six résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, dont quatre assorties de sanctions. L'arrivée au pouvoir du modéré Rohani en août en Iran a apporté quelques signes d'espoir pour une résolution diplomatique de la crise.
En septembre, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a rencontré son homologue américain John Kerry au cours de l'Assemblée générale des Nations unies.
Le 27 septembre, les présidents américain Barack Obama et iranien Hassan Rohani se sont entretenus par téléphone, une première entre les deux dirigeants des deux pays depuis la Révolution islamique de 1979.
Les 15 et 16 octobre, l'Iran a présenté à Genève une nouvelle proposition aux "5+1", alors que Washington a salué une approche plus sérieuse de la part de l'Iran. Les discussions menées en parallèle par l'Iran avec l'AIEA ont également apportés un brin d'optimisme. L'agence onusienne a qualifié les premières négociations avec la nouvelle équipe de négociateurs iraniens, qui se sont déroulées à Vienne le 27 septembre, de "très constructives".
Une avancée dans les négociations avec l'agence onusienne semble essentielle pour que Téhéran puisse espérer une levée des sanctions, qui affectent durement la vie économique et sociale du pays.
Des relations améliorées entre l'Iran et l'AIEA sont toutefois importantes, les "5+1" souhaitant que l'Iran accepte, dans le cadre d'un accord large, des inspections plus intrusives de l'agence.

Libé
Mardi 29 Octobre 2013

Lu 113 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs