Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Iran dénonce les sanctions américaines contre son programme de missiles

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à Téhéran




Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a dénoncé lundi les nouvelles sanctions américaines contre le programme balistique de l'Iran et les a qualifiées d'"illégitimes", a rapporté l'agence Isna.
 Les nouvelles sanctions annoncées par Washington "sont illégitimes car le programme balistique de l'Iran n'est pas conçu pour avoir la capacité de transporter des têtes nucléaires", a déclaré Hossein Jaber Ansari.
 Les Etats-Unis ont annoncé dimanche de nouvelles sanctions liées au programme de missiles balistiques de l'Iran, au lendemain de la levée de l'arsenal de mesures de rétorsion qui visait son programme nucléaire avec l'entrée en vigueur de l'accord conclu en juillet entre Téhéran et les grandes puissances.
 Cinq ressortissants iraniens et un réseau d'entreprises basées aux Emirats arabes unis et en Chine ont été ajoutés sur la liste noire financière américaine, a annoncé le ministère du Trésor des Etats-Unis dans un communiqué.
 "Comme la République islamique d'Iran l'a affirmé avec détermination par le passé (...) elle répondra à ces actes de propagande en accélérant son programme balistique légal et augmentant ses capacités de défense", a prévenu M. Jaber Ansari.
Par ailleurs, le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, est arrivé lundi matin à Téhéran pour des entretiens avec le président Hassan Rohani, deux jours après l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire, a rapporté l'agence officielle Irna.
 L'AIEA a donné samedi son feu vert à l'entrée en vigueur de l'accord historique conclu en juillet entre l'Iran et les grandes puissances, soulignant que Téhéran avait tenu ses engagements en vue d'une levée des santions internationales.
 "M. Amano vient à l'invitation de l'Iran. La durée de l'accord nucléaire est de huit ans mais nous voulons réduire cette période et cela est possible avec l'aide de l'Agence", a déclaré Behrouz Kamalvandi, le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).
 M. Kamalvandi fait référence à une clause de l'accord nucléaire qui prévoit une période de huit ans pendant laquelle l'Iran limite son programme nucléaire.
 Selon l'accord, la seconde étape s'ouvrira dans huit ans vers 2023. Mais il prévoit que si l'AIEA certifie plus tôt, par exemple dans cinq ans ou six ans, le caractère toujours pacifique des activités nucléaires iraniennes, cette période de huit ans est écourtée d'autant.
 Cela est important pour l'Iran, car si l'AIEA publie son rapport plus tôt, l'Iran pourra démarrer certaines de ses activités nucléaires plus tôt également.
 De plus, d'autres sanctions américaines et européennes notamment sur les biens à double usage; les softwares; le transport des biens et technologies couverts par la liste militaire européenne; les armes, ou encore des sanctions individuelles pourront encore être levées plus rapidement.  M. Amano doit également rencontrer le chef de l'OIEA, Ali Akbar Salehi, pour discuter de la vérification et la surveillance du programme nucléaire iranien.
 Conformément à l'accord nucléaire, l'Iran va appliquer désormais volontairement le protocole additionnel au Traité de non prolifération (TNP) qui permet à l'AIEA d'avoir un contrôle plus approfondi du programme nucléaire iranien.

Mardi 19 Janvier 2016

Lu 406 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs