Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Irak célèbre l’Achoura dans le sang

Attentats meurtriers contre des fidèles chiites




L’Irak célèbre l’Achoura dans le sang
L’Irak a été endeuillé jeudi par une série d’attentats ayant tué près de 25 fidèles chiites célébrant l’Achoura, la plus importante cérémonie religieuse pour cette communauté musulmane souvent visée par des attaques d’extrémistes sunnites.
Un attentat suicide a frappé en fin de matinée une procession chiite dans la province de Diyala, au nord de Bagdad, faisant au moins quinze morts parmi les fidèles et blessant 65, selon des responsables des services médicaux et policiers.
Quelques heures plus tôt, neuf personnes ont péri dans deux attentats quasi-simultanés dans la localité de Hafriyah, au sud de Bagdad, où les fidèles étaient rassemblés dans une tente, selon des responsables.
La célébration de l’Achoura est souvent endeuillée en Irak par des attaques de groupes sunnites liés à Al-Qaïda qui considèrent les chiites, majoritaires en Irak, comme des «infidèles».
Selon la tradition, l’imam Hussein, tué avec nombre de ses compagnons lors de la bataille de Kerbala, a été décapité et son corps mutilé, ce que de nombreux fidèles chiites dans certains pays commémorent par des actes d’auto-flagellation allant parfois jusqu’au sang. Cette année, les mesures de sécurité ont été renforcées avec plus de 35.000 soldats et policiers déployés dans et autour de Kerbala et des périmètres de sécurité établis pour empêcher l’entrée de véhicules dans cette ville située à une centaine de km au sud-ouest de Bagdad également survolée par des hélicoptères.
Vêtus de noir, les pèlerins se sont regroupés devant les mausolées de l’Imam Hussein et de son demi-frère Abbas, alors que des haut-parleurs diffusaient le récit de la bataille dans laquelle Hussein a été tué et des volontaires distribuaient de la nourriture et de l’eau.
Ces célébrations qui devaient prendre fin hier durent dix jours avec la participation de centaines de milliers de fidèles chiites, venant de différentes régions d’Irak et de l’étranger.
Pendant cette période, les fidèles organisent à travers l’Irak des processions et érigent des tentes où de la nourriture est distribuée aux passants et où se rassemblent les pèlerins convergeant en grand nombre souvent à pied vers Kerbala.

AFP
Vendredi 15 Novembre 2013

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs