Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Institut français du Maroc lance sa nouvelle saison




Les deux pays ont des destins profondément liés et des affinités culturelles communes.





La saison culturelle France-Maroc au titre de l'année 2017 qui se présente en 25 événements 
majeurs et se décline en 335 jours d’activités 
culturelles, a été lancée, jeudi à Casablanca 
lors d’un point de presse.


L'Institut français du Maroc propose en 2017 une saison culturelle ponctuée par 200 jours de spectacles vivants, 400 projections de films, 300 jours d’expositions et 60 conférences, des rendez-vous marquants à découvrir dans les 12 villes du Royaume où l’Institut est implanté. S’exprimant à cette occasion, le directeur général de l’Institut français du Maroc, Jean-Marc Berthon a indiqué que «le spectacle vivant occupe une place de choix dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc 2017 en proposant au public des classiques revisités par les meilleurs metteurs en scène, du Prométhée enchaîné d’Eschyle vu par Olivier Py au Malade imaginaire de Molière réinventé par Michel Didym». 
«La création contemporaine, a-t-il ajouté, est également à l’honneur avec le dernier spectacle de José Montalvo, l’une des grandes signatures de la danse en France, Les Cavaliers de Kessel ou le remarquable «Djihad» d’Ismaël Saidi ». Selon Jean-Marc Berthon, le cinéma accompagne naturellement cette 7ème saison culturelle France-Maroc avec une quarantaine de films récents et en exclusivité qui seront présentés tout au long de l’année, notant que le Festival international du cinéma d’animation de Meknès accueillera les plus grands talents internationaux, dont Michel Ocelot ou Claude Barras, dont le dernier opus –Ma vie de Courgette- est sélectionné aux Oscars 2017.
 Du classique, avec le lancement d’un nouveau cycle consacré aux grands interprètes, au jazz, avec la création d’un festival à Agadir et la tournée du brillant Daniel Zimmermann Quartet, en passant par les musiques actuelles, avec la 3ème édition de la Nuit électronique ou le retour des Nuits du Ramadan, la musique est omniprésente dans la programmation de cette saison lancée sous le thème "Réinventer la cité", a-t-il relevé.
L’Institut français du Maroc sera le partenaire privilégié d’un événement historique, fruit d’une coopération exceptionnelle entre deux des plus prestigieuses institutions culturelles des deux pays, à savoir le Musée Picasso de Paris et la Fondation nationale des musées du Maroc, a également souligné le directeur général de l’Institut français du Maroc. 
Pour lui, cette saison culturelle qui s’annonce riche et ambitieuse constitue une année importante pour les relations culturelles entre les deux pays qui ont des destins profondément liés et des affinités culturelles communes reflétant ainsi l’importance capitale qu’ils accordent à la culture et à l’émancipation des individus. 
Dans le cadre de cette saison qui s’adresse principalement aux jeunes avec pour leitmotiv réinventer la cité, le Maroc a été choisi invité d’honneur du Salon du livre qui se tiendra du 24 au 27 mars prochain à Paris pour mettre en lumière la richesse du dialogue littéraire entre la France et le Maroc.

Libé
Samedi 25 Février 2017

Lu 769 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs